Lundi 29 août 2016 | Dernière mise à jour 07:52

Londres 2012 Roger Federer accueilli en héros à la Maison suisse

Le Bâlois a été fêté en héros par la foule qui s'était massée à la Maison suisse pour l'accueillir, peu importe le métal de sa médaille. Interview.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Que ressentez-vous? La frustration de perdre l’or ou le bonheur de remporter une médaille d’argent?

Non, non, je ne ressens aucune frustration. Je suis très heureux. Andy fut bien meilleur que moi, dans de nombreux domaines. Je suis fier de ma médaille. J’aurais pu perdre au premier tour contre Falla, j’aurais pu perdre jeudi contre del Potro. J’ai vécu des émotions intenses, du début à la fin. Tout le monde est content pour moi.

N’est-ce pas un sentiment étrange de recevoir des félicitations après une défaite?

Puisque je n’ai pas versé de larmes, les gens ont déduit que j’étais content et n’ont pas jugé utile que nous nous pleurions dans les bras. Honnêtement, je déteste être consolé. Je préfère de loin les félicitations.

En quoi le contexte était-il si différent de votre récente finale à Wimbledon?

La situation est incomparable. D’abord, l’herbe était glissante, avant de devenir très sèche. L’atmosphère, aussi, était tout autre; plus patriotique peut-être. C’était un public idéal pour Andy, qui a su en jouer avec talent. Je n’ai pas perdu à cause de la foule, j’en ai connu de plus hostiles dans mes voyages autour du monde mais, pour Andy, c’était un léger avantage. Et puis, cette fois, le tennis n’était pas au centre de l’attention. Des épreuves importantes ont lieu ailleurs et, même si je n’ai pas lu la presse, j’imagine qu’Andy a eu la paix. Ou en tout cas, plus que d’habitude.

Croyez-vous qu’après Djokovic et Nadal, son tour soit venu de régner?

Il a appris à jouer de manière plus incisive. Il tente davantage. Ce ne sont peut-être que des détails mais, à notre niveau, ces ajustements font une différence énorme. Andy a également gagné en régularité. Il est devenu meilleur au fil des ans. Aujourd’hui, je suis très heureux pour lui. Il mérite tout ce qui lui arrive, la victoire, la liesse, la reconnaissance du peuple britannique. Il a parcouru un long chemin.

Vous sembliez fatigué, sans influx nerveux.

J’ai vécu de telles émotions avant cette finale que, peut-être, il m’en a manqué cet après-midi. J’étais un peu vidé. Mais je ne veux chercher aucune excuse. Je pense simplement qu’Andy était plus fort et que j’ai laissé passer ma chance.

Pourquoi ce tournoi était-il si éprouvant?

Parce que ce sont les Jeux olympiques, et qu’ils ont lieu tous les quatre ans. Parce que le public était différent, plus participatif, plus chauvin. Tous les JO que j’ai disputés ont changé ma vie, en bien ou en mal, car j’y ai vécu des moments très forts. Ceux-ci ne seront pas différents.

Pour compléter votre collection, irez-vous chercher une médaille d’or aux Jeux de Rio?

Je l’espère, oui. J’ai déclaré avant ce tournoi que je n’excluais pas de prolonger ma carrière jusqu’en 2016, et j’ai bien l’intention de participer à ces Jeux. Je ne suis jamais allé à Rio, c’est un endroit fascinant que j’adorerais découvrir. En même temps, je ne peux pas prendre ma retraite demain et revenir dans quatre ans. Il faudra que mon corps suive. Et la fin de ma carrière n’est pas au centre de mes préoccupations. Cela dit, pourquoi pas? Je serais heureux de compléter ma collection. Pour l’instant, j’ai ressens un immense bonheur de porter cette médaille d’argent, et j’espère que les Suisses sont fiers de moi, eux aussi. (Le Matin)

(Créé: 06.08.2012, 08h59)

Sondage

Qui est selon vous le sportif ou la sportive suisse de la semaine?






Dépêches sports

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Les plus partagés Sports