ACCUEIL 20.9.2014 Mis à jour à 00h21

Usain Bolt: «J'inculquerai le respect à mes enfants»

Athlétisme

Invité par son partenaire Hublot, Usain Bolt a eu droit à un survol des Alpes en hélicoptère avant de goûter au gâteau de ses 26?ans. Et de se prêter à l’interview, en sept?minutes chrono.

Par Gaëlle Cajeux. Mis à jour le 21.08.2012 3 Commentaires

1/22 Lundi, Usain Bolt, présent en Suisse pour Athletissima, s'est rendu dans la demeure de Jean-Claude Biver (à gauche), patron de Hublot, son sponsor, à La Tour-de-Peilz (VD).
Jean-Luc Barmaverain

   

Partager & Commenter

- Bienvenue sur terre! Comment était-ce de tutoyer d’autres légendes, les Alpes?

C’est la troisième fois que je vole en hélicoptère, mais cette vue est unique. Magnifique! Je n’ai jamais été aussi proche des montagnes. Les voir comme ça, depuis les airs, c’était fabuleux, ce sera un beau souvenir à raconter à mes enfants et à mes amis. Je vais leur montrer des photos. Le pilote m’a dit que tout était encore bien plus beau recouvert de neige. Mais noooon ( il insiste ), je ne viendrai pas en hiver, je ne suis vraiment pas fan du froid.

- Vous le phénomène êtes encore «impressionnable»?

Oui bien sûr! Je ne pense jamais à des choses précises, mais, lorsque les opportunités se présentent, je me dis: «Oh yes! Ce serait génial à faire.» J’ai pu aller dans un speed boat, j’ai pu conduire une Ferrari sur une piste… Avoir vu les montagnes ainsi est une expérience que je n’oublierai jamais. J’ai le privilège de pouvoir faire des choses dont je rêvais quand j’étais un enfant.

-?Vous avez toujours conservé son regard?

(Il rit .) Oui, j’apprécie vraiment. Spécialement car je sais d’où je viens. Quand je me pose et que je pense à toutes ces opportunités qui me sont données, je reste très humble face à tout ça.

-?Le gamin de Trelawny a-t-il jamais imaginé être, à 26?ans, le plus grand sprinter de l’histoire?

J’ai toujours rêvé d’être couronné champion olympique sur 200?m. Mais je n’ai jamais pensé devenir une légende. C’est après mes deux premières saisons (2008-2009), après les Jeux olympiques de Pékin et les Mondiaux de Berlin ( ndlr: où il a établi les records du monde sur 100?m (9’’58) et 200?m (19’’19) que je me suis dit que je pouvais faire beaucoup plus. Donc je me suis fixé cet objectif: devenir une légende.

-?Vous y êtes parvenu cet été à Londres, en réalisant un «double triplé» olympique (100, 200 et 4 x 100?m) historique. Après ce triomphe, vous disiez vouloir vous relaxer, faire la fête, avant de réfléchir à un nouvel objectif. C’est fait?

Oui, j’ai un peu fait la fête. Je suis notamment allé à Paris, un peu pour travailler, mais ensuite j’ai eu deux jours pour me relaxer. C’était beau. Mais, maintenant, c’est le retour à la réalité. Retour à l’entraînement…

-?En visant quel objectif?

Nous verrons ça après la saison. Coach Mills et moi nous assiérons autour d’une table et nous discuterons de là où nous voulons aller. Mais je pense que nous trouverons facilement, car il y a encore beaucoup à réaliser en athlétisme, dans différentes disciplines, ou simplement essayer d’aller encore plus vite. Donc je peux envisager beaucoup de nouveaux buts pour la suite de ma carrière.

-?Que pense la légende vivante d’Usain Bolt?

Franchement, je n’ai pas changé. Je suis toujours un bon gars, un mec sympa, c’est ma personnalité. Que je sois sur la piste ou en dehors, j’aime rire. Je suis juste un peu plus sérieux quand il est temps de travailler, mais, autrement, je suis toujours la même personne. J’aime rester moi-même et ne laisser personne me dicter mon jugement ou changer ma façon d’être.

-?Rester très proche de vos parents, Jennifer et Wellesley, de vos racines, est une assurance anti-grosse tête?

Sans doute ( il sourit ). En tout cas, peu importe où je suis, nous sommes toujours en contact. Mes parents sont venus à Londres. Ma maman m’a même accompagné à Paris. Mon père, lui, n’aime pas trop prendre l’avion. Alors il est rentré directement en Jamaïque. Dès lors que nous en avons la possibilité, nous passons beaucoup de temps ensemble. Quand je suis à Kingston, ce sont le plus souvent eux qui viennent me voir, car je dois m’entraîner. Maintenant, je me réjouis d’arriver à la fin de la saison pour pouvoir rentrer et voir toute la famille élargie.

-?La fête s’annonce belle!

Oui! Ce sera fun. Mais, quand on se retrouve, ce n’est pas tellement la fiesta, on aime mieux se poser tranquillement, discuter, rire de tout. On cuisine beaucoup de bonnes choses. Les mecs jouent aux dominos, les femmes discutent. Ce sont toujours de bons moments lorsqu’on a la chance de se retrouver tous en famille.

-?A peine arrivé de Paris, vous voilà dans la paisible campagne vaudoise…

C’est ce que j’aime! C’est là où j’ai grandi, au calme. Je vais en ville lorsque c’est nécessaire, mais sinon, c’est dans la nature que je suis bien. J’y ai grandi, au milieu des arbres, en entendant le chant des oiseaux. Quand j’arrêterai de courir, j’essaierai de trouver l’endroit le plus paisible pour y vivre. Un endroit tranquille, où les enfants peuvent jouer dehors, rire.

-?Vous évoquez souvent les enfants…

Parce que je suis impatient d’en avoir, mais je dois d’abord trouver celle qui sera ma femme.

-?Quelles valeurs souhaitez-vous leur transmettre?

Le respect de l’autre. C’est ainsi que j’ai été éduqué et je remarque chaque jour qu’en étant respectueux, ouvert, agréable avec les gens – en restant naturel en fait – la vie est belle. C’est ce que je veux inculquer à mes enfants. (Le Matin)

Créé: 22.08.2012, 07h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

3 Commentaires

Roland Morel

22.08.2012, 10:05 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Heureusement que l'autoproclamée "légende vivante" affirme qu'il "reste très humble face à tout ça". Nous voila rassurés. A part ça, on voit bien que le journaliste a bien compris les ordres que Bolt avait donné après les JO, il fait tellement d'allusion à son statut de "légende" tout au long de l'interview que ça en dévient ridicule. Répondre


Manuel Fernandes

22.08.2012, 17:12 Heures
Signaler un abus

"j'inculquerai le respect à mes enfants" cool...et la guerre c'est pas bien et le racisme injuste et la faim devrait être éradiquée de la planète...y'a pas dire Usain tu dis des trucs vraiment cool...... Répondre



Sondage

Ligue des champions: après la claque reçue à Madrid (5-1), le FC Bâle va-t-il quand même se qualifier pour les 8es de finale?



  • Sports Center

Dépêches sports