Dimanche 28 août 2016 | Dernière mise à jour 15:47

Économie 18 milliards de fraude fiscale chaque année en Suisse

Pour la conseillère nationale Margret Kiener Nellen (PS/BE), les Suisses soustraient des sommes considérables aux impôts.

Margret Kiener Nellen dénonce l'évasion fiscale des Suisses
et estime qu'on vole le peuple.

Margret Kiener Nellen dénonce l'évasion fiscale des Suisses et estime qu'on vole le peuple. Image: Keystone/Gaetan Bally

Que faire pour éviter la fraude fiscale?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Chaque année, les Suisses soustraient plus de 17,6 milliards de francs au fisc. C’est l’ancienne présidente de la Commission des finances, la conseillère nationale Margret Kiener Nellen (PS/BE), qui est arrivée à cette conclusion. A en croire la politicienne, contourner les impôts n’est pas l’apanage des seuls Français, Allemands, Italiens ou Américains. Non, les Suisses utilisent aussi le secret bancaire et les places offshore pour éviter de passer à la caisse. «On vole le peuple», a même ajouté la socialiste à Blick.

23,5% du PIB non déclaré

Pour étayer ses chiffres, Margret Kiener Nellen s’est basée sur une étude publiée en 2006 par les professeurs d’économie Lars P. Feld et Bruno S. Frey. Leurs conclusions: 23,5% du produit intérieur brut (PIB) n’est pas déclaré. Il suffisait alors d’appliquer ce pourcentage au revenu moyen des ménages en 2009, calculé par l’Office fédéral de la statistique.

«J’ai fait preuve de beaucoup de retenue dans mes calculs. Je me suis basée sur un taux d’imposition moyen de 20%. L’Etat n’entreprend rien pour remédier à cette situation», martelait hier encore la socialiste.

Pour Beat Furrer, porte-parole du Département fédéral des finances, les données avancées sont sujettes à caution. «C’est dans l’ordre des choses. Nous n’avons aucune base de données fiable pour faire des estimations sur des chiffres au noir par définition.»

De son côté, l’avocat fiscaliste genevois Philippe Kenel estime que la Suisse se comporte en pays riche. «Si l’administration ne se met pas en quatre pour récupérer l’argent d’éventuelles fraudes fiscales, c’est tout simplement parce qu’elle n’a pas besoin de cet argent contrairement à l’Allemagne, la France ou les Etats-Unis.» Pour remédier à la situation, de nombreux lecteurs du site lematin.ch suggèrent d’introduire l’impôt à la source pour tous. «C’est une idée que j’ai déjà avancée par le passé mais elle est plus facile à réaliser pour les employés que pour les riches actionnaires», a encore ajouté la conseillère nationale. (Le Matin)

(Créé: 20.08.2012, 22h56)

Sondage

Ne plus imposer des devoirs après l'école, une bonne idée?



Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.