ACCUEIL 23.4.2014 Mis à jour à 18h36

Discussion

Violences nocturnes: les videurs ne sont pas en reste

Une statistique réalisée entre 2007 et 2009 par le CHUV montre que 8% des «violences communautaires» à Lausanne ont lieu à la sortie des clubs de la ville et sont perpétrées par des agents de sécurité. Plus...

Par Stéphane Berney.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

21 Commentaires

Michel GASSER

19.08.2012, 15:39 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

A elle seule, la nécessité pour un établissement d'engager des videurs est significative du genre de faune qui le fréquente. Désordres et boîtes de nuit sont bel et bien liés, même lorsque c'est épisodique ou relativement bénin. Répondre


Rebecca West

19.08.2012, 20:13 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Il y a 35 ans, lorsqu'il m'arrivait de fréquenter des boîtes de nuit, il y avait déjà des videurs. Et déjà là, il leur arrivait d'abuser de leur pouvoir. A l'époque, c'était surtout en raison d'une tenue qu'ils jugeaient incorrecte. Donc l'existence de ces videurs n'est pas liée au "désordre"!


seb seb

19.08.2012, 14:17 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

le videur du forum à effacer plusieurs post qui étaient pourtant pertinents et pas du tout insultants.abus de pouvoir ? Répondre


Mirko Mani

19.08.2012, 14:05 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

Sur 800'000 personnes qui fréquentent les clubs chaque année, 70 personnes se disent victime de violence de la part d'agents de sécurité de boites de nuit, c’est un constat bien évidemment regrettable. Mais constitue-t-il pour autant une problématique propre ? Quel est le pourcentage des violences conjugales ? Quels sont les chiffres lors d'interventions policières par catégories ? Répondre


Mirko Mani

19.08.2012, 14:07 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Ceux des pompiers ? Ceux des ambulanciers ? Et des agents lors de fêtes qui dégénèrent à la sortie des matchs de football, à la sortie des match de hockey ou lors des Fêtes de Jeunesse. Difficile de donc de comparer objectivement en l’absence d’autres éléments chiffrés. Le problème de l'insécurité est lié à trop de tolérances de la part de nos politiciens sur le mauvais comportement de certains dans les rues. Ne déplaçons pas le problème. Evidemment qu'il faut en permanence perfectionner la formation des agents comme dans tous les corps de métiers.


J.-C Scheurer

19.08.2012, 12:22 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

Le problème est que ces violence là, sont bien plus grâves, car pour la personne reffoulée avec violence, pour une raison x ou y,par un Sécurité, cette personne en voudra a toutes les sécurités y compris la police, ne faisant pas la différence. Et donc cette violence, induites par certains videurs, va se retrouvée par ricochet dans la rue contre les autres. Répondre


emma lavanchy

19.08.2012, 12:11 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

Aucun souci pour faire la fête sans problème, mon instinct de protection très fort m'ayant toujours faite battre en retraite avant toute bagarre. Les histoires, c'est comme l'enfer, c'est les autres. Répondre


Phil Lug

19.08.2012, 12:03 Heures
Signaler un abus

Mais ne possédant pas la science infuse, je ne l'ai pas...cette solution. Répondre


Herve Tinguly

19.08.2012, 11:33 Heures
Signaler un abus 8 Recommandation 0

quand j,etais jeune et ie sortais j,ai bossé dans toute la suisse dans les boites les videurs etait suisse et il n,y avait pas problèmes Répondre


Paul Martin

19.08.2012, 11:29 Heures
Signaler un abus 14 Recommandation 0

Arrêtons de chipoter sur des demi-mesures bobo-compatibles. Instaurons un moratoire: la fermeture temporaire durant toute l'année 2013 de l'ensemble des discothèques et des bars de nuit du centre ville. Histoire de voir si il y a un rapport direct entre vie nocturne, trafic de coke, nuisances sonores, vandalisme ou propreté des rues. Répondre


emma lavanchy

19.08.2012, 17:03 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

........ou moins violents, joel.


joel frattini

19.08.2012, 13:40 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

paul martin tu as la palme de la nullité, cela dans tout tes commentaire et sur n`importe quel sujet. si le monde était a ton image, il serait gris et les gens lobotomisés.....


Patrick Garcia

19.08.2012, 13:49 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

Curieuse façon de faire la fête à Lausanne... sortir, boire, boire boire et se taper dessus... génial la soirée !! Répondre


Jean-François Chappuis

19.08.2012, 13:03 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

Videur d'une boîte de nuit cela ne s'improvise pas! Souvent ils engagent des forts à bras pour dissuader qui voudrait perturber.Lorsque il se passe la moindre des choses cela tourne mal et ceux-ci réagissent avec violences, laissant des blessures relativement grave à leur victime. Celle-ci avait trop bu et était légèrement excitée. La formation et la psychologie doive en faire partie de ce métier! Répondre


seb seb

19.08.2012, 13:02 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

8 à 10% ça me semble peu. Dans toutes les pressions il y a des bons et des mauvais. Il est évident que beaucoup de videurs abusent de leur "petit pouvoir" pour humilier et frapper des gens souvent complétement gratuitement. Les gens devraient porter plainte systématiquement quand ça se produit, mais ne le font pas parce qu’il ont honte ou parce qu'ils étaient ivres, dommage ce sont des victimes. Répondre


Antoine Bailleul

19.08.2012, 13:59 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Ooups! Fait pas bon suugérer d'expertises psy sur les flics pour limiter la profession aux individus instruits et sains d'esprit: Censuré! (Un censeur de circonstance se sentirait-il concerné?) Répondre


Klaus Von Stauffen

19.08.2012, 11:39 Heures
Signaler un abus 22 Recommandation 0

Paul, t'arrive pas à faire la fête sans faire d'histoires..moi ça m'est jamais arrivé, du moment que les gens savent se contrôler et n'ont pas été éduqués chez les cochons..tout roule..il est peux être là le problème.. Répondre


Jean-Paul Costantini

19.08.2012, 12:36 Heures
Signaler un abus 8 Recommandation 0

Je ne prend pas forcément la défense des videurs, mais, lorsque ceux-ci sont harcelés, insultés, menacés, voire frappés, il est normal qu'ils ripostent. Je ne vois pas en quoi ils devraient suivre une formation. La société nocturne dérape sans arrêt et si un crétin aviné s'en prend une après avoir emmerdé les vigiles, bien fait pour lui. Il serait temps d'assumer. Répondre


Georges Barollo

19.08.2012, 13:10 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Ils devraient suivre une formation simplement car ils n'en n'ont aucune, ce sont des "videurs" et non pas des agents de sécurité assermentés!


seb seb

19.08.2012, 13:21 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

et quand ce sont les videurs qui perturbent, provoquent et au lieu de désamorcer une situation, l’attise pour avoir leur petit moment de castagne du week-end ? complètement d'accord pour une vraie formation c'est clair et vraies sanctions quand il y a des dérapages, à Genève les personnes des urgences de l'hôpital pourront certainement arriver un à constat similaire ! Répondre


Phil Lug

19.08.2012, 12:02 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Klaus, le problème est bien là, savoir se contrôler et aussi savoir s'arrêter en ce qui concerne la consommation d'alcool. Ce qu'une grande partie des clubbers ne savent plus faire. Le week-end est propice aux excès en tous genre et c'est la que le bas blesse et qu'il faut trouver des solutions autre que la prévention qui est écoutée 5 minutes puis aussitôt oubliée. Répondre



Retour au texte

Sondage

L'ourson 4 était menacé par son père: fallait-il que le zoo bernois l'euthanasie?



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce