ACCUEIL 25.4.2014 Mis à jour à 01h10

Alain Berset: après les réseaux de soins, la caisse publique

Le conseiller fédéral réagit

La défaite du managed care connue, le ministre Alain Berset était déjà dans les pistes d'avenir. S'il ne veut pas faire de lien, il entend bénéficier du débat sur la caisse publique pour analyser le système de santé. Interview.

Par Xavier Alonso, Berne. Mis à jour le 17.06.2012 26 Commentaires
Alain Berset le dit clairement:

Alain Berset le dit clairement: "Le débat sur la caisse publique permettra de voir si des corrections sont nécessaires."

Articles en relation

Partager & Commenter

C’est une défaite pour le Conseil fédéral. Y a-t-il tout de même des enseignements au résultat du jour? Lors de ce débat sur les réseaux de soins, nous avons entendu de manière quasi-unanime que nous avons besoin d’une meilleure coordination dans le domaine de la santé. Il doit y avoir plus de coopération entre les médecins, les physio, les infirmières et infirmiers, etc. Le résultat de la votation de change rien à ce constat. Nous allons devoir réfléchir à ce que nous pouvons faire pour améliorer cette coordination.

Le rejet est massif. Mais peut-être encore davantage en Suisse romande… Ce non est massif. Il est très clair partout. Avec, en Suisse romande, encore plus de clarté que dans le reste du pays. C’est probablement dû au fait qu’ici ces réseaux de soins intégrés sont assez peu connus. Ce qui est de nature à provoquer encore plus de résistance au changement. Ce n’est pas pour autant une grosse surprise pour moi.

Les opposants fourmillent d’idées pour réformer le système de santé. Allez-vous en tenir compte? Effectivement, j’entends encore aujourd’hui les opposants au projet présenter beaucoup d’idées: la suppression de l’obligation de s’assurer, suppression pour les caisses maladie de la possibilité d’avoir des contrats avec les médecins; réseaux de soins pour les malades chroniques. Enfin il y a vraiment beaucoup de choses. Néanmoins ma crainte est que toutes ces idées ne soient pas en mesure de trouver une majorité. En tout cas pas au parlement.

Et vous, de votre côté? De mon côté, je crois qu’il faut absolument renforcer la médecine de famille. J’y travaille depuis plusieurs mois. C’est une grande priorité. Nous avons un grave problème avec le manque de médecins de famille, de généralistes. Dans les villes comme dans les campagnes. Là, il y a vraiment un travail de fond que je mène avec mon département. Il y a encore d’autres éléments d’amélioration: tout ce qui va dans le sens d’une meilleure coordination pour le bénéfice des patients. Avec le dossier électronique du patient, notamment en termes de coordination, on peut apporter du mieux. C’est essentiel. J’attends aussi de voir se décanter toutes ces idées apparues aujourd’hui et pendant la campagne.

Avec le rejet des réseaux de soins, la caisse publique – portée par le PS – est donc aujourd’hui en pole position? Ce n’est pas le même sujet. Avec les réseaux de soins, on parle de la qualité du système. L’idée est de mettre les patients au centre du système de santé: les médecins et tous les prestataires de soins s’organisent autour. C’est une thématique de qualité. Avec la caisse publique, c’est une question de système. Qui paye les factures de qui? Qui a le droit de faire quoi? Ce sont deux choses différentes. Le PS a déposé son initiative en faveur de la caisse publique. Et dès le mois de mars, le Conseil fédéral a dit qu’il était disposé à entrer en matière. Nous l’avons dit clairement: nous allons utiliser cette année, à l’occasion de cette initiative populaire, pour faire une analyse approfondie du système de santé. Le débat sur la caisse publique permettra de voir si des corrections sont nécessaires . (Newsnet)

Créé: 17.06.2012, 18h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

26 Commentaires

Quoi de neuf

17.06.2012, 19:40 Heures
Signaler un abus 21 Recommandation 0

Puisse le rejet massif servir à M. Berset d'arrêter de prendre les gens pour des c..., lui qui ne se rappelait pas avoir été contre. Une première claque pour cette véritable girouette ! Répondre


Pédon Cule

17.06.2012, 18:48 Heures
Signaler un abus 20 Recommandation 0

Monsieur Berset, j'espère que cette fois vous prendrez les bonnes décisions. C'est à dire celles qui vont en faveur des assurés , surtout les assurés à faible revenu ou à charge de famille. Ce désavoeu général montre bien que votre changement d'attitude au sujet de managed care était inadmissible. Retenez la leçon et pensez un peu au peuple de ce pays qui n'en peut plus d'^tre pressé comme un citr Répondre



Sondage

L'ourson 4 était menacé par son père: fallait-il que le zoo bernois l'euthanasie?



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce