ACCUEIL 19.4.2014 Mis à jour à 01h15

Berne rejette l'initiative «contre l'immigration de masse»

Relations avec l'UE

L'initiative de l'UDC "contre l'immigration de masse" remet en question les relations bilatérales avec l'UE. Le Conseil fédéral a donc décidé mercredi de la rejeter sans contre-projet.

Mis à jour le 04.07.2012 4 Commentaires

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

La Suisse doit continuer à accueillir différemment les étrangers venus de l'UE et ceux des pays extracommunautaires. A la demande du Parlement, le Conseil fédéral a adopté mercredi un rapport sur la libre circulation et l'immigration qui conforte le système actuel d'admission.

L'immigration de ces dernières années a des effets largement positifs sur l'évolution économique de la Suisse et lui permet de préserver sa prospérité, conclut le gouvernement dans l'analyse. Le système binaire d'admission offre les meilleures conditions pour faire face aux défis futurs, estime-t-il.

La Suisse devrait dépasser cette année le cap des 8 millions d'habitants, a rappelé devant la presse Simonetta Sommaruga. «Y a-t- il de la place pour tout le monde, me demande-t-on souvent. Mais on ne peut pas dire s'il y a assez de place, ce qui est décisif, c'est l'acceptation de la population.»

Non à l'initiative de l'UDC

Selon le rapport, la migration pose un certain nombre de défis, mais prétendre les résoudre par des quotas est illusoire. Réintroduire des plafonds pour tous les étrangers et accorder la priorité des Suisses sur le marché du travail - comme le prévoit l'initiative de l'UDC «contre l'immigration de masse» - entraînerait vraisemblablement la dénonciation de la première série d'accords bilatéraux conclus avec l'Union européenne (UE).

Ce serait très grave pour l'économie suisse, a souligné la ministre de justice et police. Le Conseil fédéral recommande donc sans surprise de rejeter le texte sans contre-projet. Il devrait transmettre son message au Parlement d'ici la fin de l'année.

Réformes internes

Son rapport sur la libre circulation des personnes et l'immigration en Suisse n'écrit pas pour autant que tout va bien. En accroissant la population, l'immigration pose un certain nombre de défis concernant l'intégration, le logement, la planification des infrastructures et l'aménagement du territoire.

Les étrangers ne sont souvent pas à l'origine des problèmes, mais ils les accentuent, a précisé Simonetta Sommaruga. Pour y remédier, le Conseil fédéral a notamment chargé l'Office fédéral du logement de favoriser la mise à disposition de terrains pour des constructions d'utilité publique pour élargir l'offre d'appartements bon marché.

Le mandat d'examen est limité et ne devrait pas révolutionner l'encouragement de la construction de logements, a relativisé le directeur de l'office Ernst Hauri. Ce domaine est largement de la compétence des cantons.

Le Conseil fédéral veut également encourager les entreprises à assumer leurs responsabilités. En renvoyant par exemple leurs nouveaux employés aux programmes d'intégration existants. L'économie ne doit pas seulement intégrer les gens sur le marché de l'emploi, elle a aussi une responsabilité sociale, a justifié le chef de l'Office des migration Mario Gattiker.

Main d'oeuvre indigène

Les entreprises doivent par ailleurs être incitées à recourir à la main-d'oeuvre dont elles ont besoin en Suisse. Le Conseil fédéral préconise l'élimination d'obstacles à la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle ou la mise sur pied d'un système de garde d'enfants fiable.

Il compte encore s'occuper avec un engagement accru des conséquences de l'immigration en Suisse. Il envisage d'instituer une commission interdépartementale chargée de se prononcer régulièrement sur la question. (ap/Newsnet)

Créé: 04.07.2012, 17h11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Pierre Savary

04.07.2012, 19:26 Heures
Signaler un abus 24 Recommandation 0

Tant mieux, on pourra voter pour cette initiative et contrer, une fois de plus, notre Conseil fédéral archi-nul ! Répondre


Stéphane Barbier

04.07.2012, 18:21 Heures
Signaler un abus 11 Recommandation 0

Debout et bien serré, la superficie du canton de fribourg pourrait facilement accueillir les 7 milliards d'être humain que compte la planete...alors quelque uns de plus ! Répondre



Sondage

Votre vie spirituelle vous porte à croire en...




Sondage

L'ourson 4 était menacé par son père: fallait-il que le zoo bernois l'euthanasie?



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce