ACCUEIL 2.9.2014 Mis à jour à 01h15

Bâle interdit certains vélos électriques au centre-ville

Mobilité

Les vélos électriques sont toujours plus puissants, la police bâloise n'en veut donc plus dans les zones piétonnes. L'interdiction prend effet dès 2014.

Par Pascal Schmuck. Mis à jour le 21.08.2013 11 Commentaires
les vélos électriques à plaque jaune ne sont plus les bienvenus au centre-ville de Bâle, même moteur débranché.

les vélos électriques à plaque jaune ne sont plus les bienvenus au centre-ville de Bâle, même moteur débranché.
Image: Michael Koller

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Les vélos électriques ont peu à peu conquis les villes, alors qu'ils gagnent toujours plus en efficacité et en rapidité. Un peu trop au goût de la police bâloise qui interdit les catégories les plus puissantes au centre-ville dès le 1er janvier 2014. Les modèles nécessitant une plaque jaune n'auront également plus accès aux futures trois pistes cyclables au sein de la cité rhénane.

Des vitesses de 60 kilomètres

«De tels véhicules atteignent des vitesses de 60 kilomètres à l'heure. Presque des motos et pas vraiment des vélomoteurs», explique au Basler Zeitung Bernhard Frey Jäggi, directeur du département Circulation au sein de la police cantonale de Bâle-Ville.

L'interdiction est valable même si les cyclistes circulent sans l'appoint de leur moteur. «La police routière a besoin d'instruction claire pour appliquer l'interdiction et la mettre en vigueur. Raison pour laquelle nous interdisons les véhicules à plaques jaunes. Les autres vélos électriques restent toutefois autorisés», précise Bernhard Frey Jäggi.

Pro Velo ne comprend pas

Pour l'association Pro Velo des deux Bâles, l'incompréhension est totale. «Pour nous, les vélos électriques sont avant tout des vélos, dignes d'être soutenus et encouragés en raison de leurs avantages écologiques. Il serait regrettable que le canton les comptabilise à l'avenir comme des véhicules motorisés et leur interdise l'accès au centre-ville», déplore son président David Wüest-Rudin.

Les limitations de vitesses sont en revanche parfaitement acceptées. «Qu'un vélo électrique ait ou non une plaque jaune ne joue ici aucun rôle. Je ne peux tout simplement pas imaginer qu'un E-Bike doive rester à l'écart d'une zone piétonne.»

L'OFROU aura son mot à dire

Pour la police, si on autorise les vélos à plaque jaune, il faudra aussi faire de même pour les autres deux-roues à plaque jaune également. «Ce qui va à l'encontre de l'idée d'une zone sans véhicules motorisés.» Bâle-Ville compte environ 900 vélos électriques à plaque jaune, dont celui de Guy Morin, le président du demi-canton et conseiller d'Etat écologiste.

A l'Office fédéral des routes (OFROU), on rappelle qu'un E-Bike peut circuler avec un moteur débranché. «Dans les faits, il ne circule plus comme un engin motorisé mais comme un vélo», précise Thomas Rohrbach, porte-parole de l'OFROU. De même, la police ne peut interdire d'accès un vélomoteur dont le pilote pédale au lieu d'allumer son moteur.

La police rétropédale

La police de Bâle-Ville a dû faire marche arrière mercredi après l'avalanche de critiques déclenchées la veille par sa décision d'interdire certains vélos électriques au centre-ville.

La maréchaussée a donc déclaré qu'elle allait autoriser les vélos électriques à plaque jaune à circuler dans les zones piétonnes. Mais uniquement en mode pédalage et donc sans leur moteur, comme le préconise l'OFROU. (Newsnet)

Créé: 21.08.2013, 11h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

11 Commentaires

Ruben Rogers

20.08.2013, 13:39 Heures
Signaler un abus 21 Recommandation 3

Les vélos électriques écologiques ? Quelle belle blague, on arrive pas à produire l'électricité de façon écologique en suffisance et vu qu'on veut sortir du nucléaire, on va devoir construire des centrales à gaz ou importer de l'électricité produite avec la lignite allemande... Pour les même raisons, on interdit le chauffage à l'électricité au profit du gaz et du mazou... cherchez la logique... Répondre


Paul Martin

20.08.2013, 16:50 Heures
Signaler un abus 10 Recommandation 2

un vélo électrique est tout sauf écologique ! la production de sa batterie est l'une des industries les plus polluantes sur cette planète. elle nécessite des "terres rares" dont l'exploitation minière génère des matières radioactives. cette batterie se rechargera pendant les périodes de pointe en fin de journée (nucléaire), et polluera encore lors de son élimination. Répondre



Sondage

Air14 à Payerne fait-il trop de bruit?




Sondage

Doit-on taxer davantage les automobilistes pendulaires?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Les petits Romands doivent-ils désormais apprendre l'anglais avant l'allemand?




Sondage

La Suisse doit-elle soutenir la candidature de Sepp Blatter à la présidence de la FIFA?



Sondage

L'homosexualité est-elle encore trop montrée du doigt en Suisse?




Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!