Dimanche 25 septembre 2016 | Dernière mise à jour 06:37

Mobilité Bâle interdit certains vélos électriques au centre-ville

Les vélos électriques sont toujours plus puissants, la police bâloise n'en veut donc plus dans les zones piétonnes. L'interdiction prend effet dès 2014.

les vélos électriques à plaque jaune ne sont plus les bienvenus au centre-ville de Bâle, même moteur débranché.

les vélos électriques à plaque jaune ne sont plus les bienvenus au centre-ville de Bâle, même moteur débranché. Image: Michael Koller

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les vélos électriques ont peu à peu conquis les villes, alors qu'ils gagnent toujours plus en efficacité et en rapidité. Un peu trop au goût de la police bâloise qui interdit les catégories les plus puissantes au centre-ville dès le 1er janvier 2014. Les modèles nécessitant une plaque jaune n'auront également plus accès aux futures trois pistes cyclables au sein de la cité rhénane.

Des vitesses de 60 kilomètres

«De tels véhicules atteignent des vitesses de 60 kilomètres à l'heure. Presque des motos et pas vraiment des vélomoteurs», explique au Basler Zeitung Bernhard Frey Jäggi, directeur du département Circulation au sein de la police cantonale de Bâle-Ville.

L'interdiction est valable même si les cyclistes circulent sans l'appoint de leur moteur. «La police routière a besoin d'instruction claire pour appliquer l'interdiction et la mettre en vigueur. Raison pour laquelle nous interdisons les véhicules à plaques jaunes. Les autres vélos électriques restent toutefois autorisés», précise Bernhard Frey Jäggi.

Pro Velo ne comprend pas

Pour l'association Pro Velo des deux Bâles, l'incompréhension est totale. «Pour nous, les vélos électriques sont avant tout des vélos, dignes d'être soutenus et encouragés en raison de leurs avantages écologiques. Il serait regrettable que le canton les comptabilise à l'avenir comme des véhicules motorisés et leur interdise l'accès au centre-ville», déplore son président David Wüest-Rudin.

Les limitations de vitesses sont en revanche parfaitement acceptées. «Qu'un vélo électrique ait ou non une plaque jaune ne joue ici aucun rôle. Je ne peux tout simplement pas imaginer qu'un E-Bike doive rester à l'écart d'une zone piétonne.»

L'OFROU aura son mot à dire

Pour la police, si on autorise les vélos à plaque jaune, il faudra aussi faire de même pour les autres deux-roues à plaque jaune également. «Ce qui va à l'encontre de l'idée d'une zone sans véhicules motorisés.» Bâle-Ville compte environ 900 vélos électriques à plaque jaune, dont celui de Guy Morin, le président du demi-canton et conseiller d'Etat écologiste.

A l'Office fédéral des routes (OFROU), on rappelle qu'un E-Bike peut circuler avec un moteur débranché. «Dans les faits, il ne circule plus comme un engin motorisé mais comme un vélo», précise Thomas Rohrbach, porte-parole de l'OFROU. De même, la police ne peut interdire d'accès un vélomoteur dont le pilote pédale au lieu d'allumer son moteur.

La police rétropédale

La police de Bâle-Ville a dû faire marche arrière mercredi après l'avalanche de critiques déclenchées la veille par sa décision d'interdire certains vélos électriques au centre-ville.

La maréchaussée a donc déclaré qu'elle allait autoriser les vélos électriques à plaque jaune à circuler dans les zones piétonnes. Mais uniquement en mode pédalage et donc sans leur moteur, comme le préconise l'OFROU. (nxp)

(Créé: 21.08.2013, 11h35)

Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.