Samedi 27 août 2016 | Dernière mise à jour 20:28

Saison 2012-2013 Comment le Valais va séduire les Suisses

Crise oblige, le tourisme valaisan a besoin cet hiver de convaincre la clientèle nationale. A coups de clichés. Mais bien peu d’actions coup-de-poing.

La qualité du domaine skiable, ici celui de Crans-Montana, reste un atout fort des Valaisans.

La qualité du domaine skiable, ici celui de Crans-Montana, reste un atout fort des Valaisans. Image: Keystone

Le Valais en fait-il assez pour les skieurs?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Avec le franc fort et la crise, nombre de touristes étrangers ont renoncé à passer leurs vacances en Suisse. Dans ce contexte, le Valais, l’une des destinations phares de la saison hivernale helvétique, doit redoubler d’efforts. Quitte à tomber dans les plus purs clichés pour faire les yeux doux à une clientèle qui pourra assurer sa saison en matière de chiffre d’affaires. Et cet hiver, ce sont les Helvètes qui en sont la cible; ces mêmes Suisses qui, pour bon nombre, ont soutenu la Lex Weber, et ainsi porté un coup de grâce au Valais… Il n’empêche qu’une campagne à l’échelle nationale d’un million de francs sera lancée en novembre pour promouvoir la destination. Et c’est là que le «Heidiland» opère. Car, encore une fois, le Valais touristique n’a, hélas, rien trouvé de plus original que de vendre de jolies images de ses montagnes enneigées pour appâter le chaland. Bruno Huggler, directeur ad interim de Valais Tourisme, nous le confirme: «Le message de cette campagne sera axé sur les atouts de notre canton, à savoir un enneigement garanti dans de nombreuses stations, du soleil, ainsi que des facilités d’accès.»

Prix quasi inchangés

Du côté des remontées mécaniques, on se prépare aussi à l’hiver, en se basant sur des acquis au goût de déjà-vu. En témoignent les traditionnelles préventes d’abonnements saisonniers à tarif préférentiel qui, il faut l’admettre, ont toujours connu un vif succès avec 10 à 20% de rabais, pour autant qu’on en fasse l’acquisition avant fin novembre.

Quant aux tarifs des cartes journalières, aucun effort n’a réellement été consenti dans ce domaine. Au contraire, ceux-ci demeurent globalement inchangés comparés à la saison 2011-2012, voire en légère hausse comme notamment à Crans-Montana, à Grimentz et à Zinal, ainsi qu’à Verbier, où une carte journalière coûtera un franc de plus cet hiver. «La faute à des charges toujours plus lourdes», explique Eric Balet, le directeur des Remontées mécaniques de Verbier.

Les hôteliers, eux, misent sur la qualité de leurs services. Et, là aussi, rares sont les actions marketing coup- de-poing pour séduire et fidéliser une nouvelle clientèle, à l’instar de la station de Verbier, où, pour une nuit passée à l’hôtel, les clients se verront offrir une journée de ski. (Le Matin)

(Créé: 19.10.2012, 07h09)

Sondage

Vous sentez-vous indisposé par le port du burkini?




Sondage

Prendre l'apéro en uniforme, est-ce choquant?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité