ACCUEIL 23.10.2014 Mis à jour à 03h12

Des avalanches de soleil en Valais

débat

Dans le cadre d’un projet pilote, des panneaux solaires ont été installés sur des paravalanches dans la vallée de Conches (VS). Pour l’heure, les associations écologiques ne cautionnent pas.

Par Christine Schmidt. Mis à jour le 22.07.2012 36 Commentaires
Les panneaux solaires installés sur les paravalanches de Bellwald (VS) sont opérationnels depuis samedi.

Les panneaux solaires installés sur les paravalanches de Bellwald (VS) sont opérationnels depuis samedi.
Image: Jean-Christophe Bott/Keystone

Faut-il mettre des panneaux solaires partout ?

Partager & Commenter

Installer des panneaux solaires sur des paravalanches? Du rarement vu. Et pourtant… Deux zones de paravalanches du domaine skiable de Bellwald, dans la vallée de Conches (VS), ont été récemment transformées en minicentrales solaires d’une centaine de mètres linéaires. Celles-ci produisent de l’électricité depuis samedi dernier, dans le cadre d’un projet pilote. L’instigateur de ce programme, Dionys Hallenbarter, est un conseiller en énergie à l’origine d’un concept global visant l’indépendance énergétique de toute cette vallée d’ici 2030. Il a expliqué à nos confrères de l'ATS que «ces panneaux solaires produiront 22 kilowatts. Ils seront auscultés sous toutes les coutures afin de définir la faisabilité et l’efficacité de sources énergétiques alternatives… Leur performance ainsi que leur impact social seront également mesurés».

Planification cohérente requise

C’est d’ailleurs aussi, entre autres, ce que revendiquent les associations pour la protection de la nature. Car si elles sont favorables au développement du photovoltaïque, elles préfèrent rester prudentes quand il s’agit de projets de ce genre. Leur message est clair: «Oui au solaire, mais pas n’importe où ni n’importe comment!» «Il n’est pas nécessaire de développer coûte que coûte une culture photovoltaïque pour être performant en la matière», nous explique Marie-Thérèse Sangra, du WWF Valais. «Il faudra donc être très attentif à l’impact qu’auront ces panneaux solaires sur le paysage. Et se demander s’ils ont réellement leur place dans ce secteur, sachant que les zones à bâtir – et les villes en particulier – sont à ce jour les sites les plus adaptés au solaire.» Et Thierry Largey, chargé d’affaires pour Pro Natura Valais, d’indiquer: «Ce projet est intéressant mais pour se développer, il devra faire l’objet d’une planification cohérente, avec un haut rendement énergétique à la clé.» Reste aussi à savoir si ces panneaux sont bien orientés, «et supporteront les chocs des amas de neige en hiver», note encore Charly Wuilloud, le chef de la section valaisanne des dangers naturels. Autant de questions qui devraient trouver réponses dans deux ans, au terme de ce projet pilote. Le résultat déterminera si, comme l’envisage Dionys Hallenbarter, d’autres zones peuvent être susceptibles d’accueillir des panneaux solaires de manière optimale sur les 600?kilomètres linéaires de paravalanches que dénombre la Suisse. (Le Matin)

Créé: 22.07.2012, 22h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

36 Commentaires

Beno Danel

22.07.2012, 23:07 Heures
Signaler un abus 27 Recommandation 0

Jamais contents ces écologistes... Répondre


Jean-Louis Largey

23.07.2012, 01:28 Heures
Signaler un abus 21 Recommandation 0

Marie-Thérèse Sangra as-tu un mètre carré de terrain pour oser parler si tant ? Non je le présume. Trop facile de vouloir tous diriger. Tour gérer. Tout voler. Thierry mets de l'eau dans ton vin. Vert je suis aussi un peu, mais les hold-up non. Et vous les verts... pas le nucléaire, pas les éoliennes, pas le pétrole alors allez pédaler à la génératrice. Répondre



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce