Samedi 24 juin 2017 | Dernière mise à jour 02:48

Extrémisme Des dizaines de néonazis dans l'armée suisse

Selon la SonntagsZeitung, trente jeunes militaires au moins se présentent sur internet avec leurs signes ostentatoires d'extrême-droite. Ils posent avec des croix gammées ou en faisant le salut hitlérien.

Parmi ceux affichant leur penchant extrémiste sur internet figurent des jeunes gens ayant une position dirigeante dans la hiérarchie militaire.

Parmi ceux affichant leur penchant extrémiste sur internet figurent des jeunes gens ayant une position dirigeante dans la hiérarchie militaire. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au moins trente jeunes militaires se présentent sur internet avec leurs signes ostentatoires d'extrême-droite, constate le journal dominical.

Parmi eux figurent des jeunes gens ayant une position dirigeante dans la hiérarchie militaire. Notamment le président du parti d'extrême-droite nationaliste (PNOS), Dominic Lüthard, selon la SonntagsZeitung.

Ce dernier a fait en 2011 un cours de répétition, sans être inquiété, dans l'infanterie de montagne. Il devrait retrouver l'armée en mars prochain.

Plusieurs politiciens ont demandé leur exclusion immédiate de l'armée. Chantal Galladé (PS), présidente de la commission de la politique de sécurité du Conseil national, a déclaré que ces "hommes représentent un risque pour la sécurité".

Le conseiller national UDC Hans Fehr estime lui aussi qu'il y a un problème de sécurité qui doit être pris au sérieux. Pour l'armée, la situation est ambiguë: il n'existe pas de base légale qui permettrait une exclusion préventive, selon un porte-parole, Christoph Brunner. (dapd/nxp)

Créé: 07.10.2012, 10h44


Sondage

Knie a dû remplacer les éléphants par des chèvres. Irez-vous quand même au cirque?




Publicité

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité