ACCUEIL 17.9.2014 Mis à jour à 21h10

Des dizaines de néonazis dans l'armée suisse

Extrémisme

Selon la SonntagsZeitung, trente jeunes militaires au moins se présentent sur internet avec leurs signes ostentatoires d'extrême-droite. Ils posent avec des croix gammées ou en faisant le salut hitlérien.

Mis à jour le 07.10.2012
Parmi ceux affichant leur penchant extrémiste sur internet figurent des jeunes gens ayant une position dirigeante dans la hiérarchie militaire.

Parmi ceux affichant leur penchant extrémiste sur internet figurent des jeunes gens ayant une position dirigeante dans la hiérarchie militaire.
Image: Keystone

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Au moins trente jeunes militaires se présentent sur internet avec leurs signes ostentatoires d'extrême-droite, constate le journal dominical.

Parmi eux figurent des jeunes gens ayant une position dirigeante dans la hiérarchie militaire. Notamment le président du parti d'extrême-droite nationaliste (PNOS), Dominic Lüthard, selon la SonntagsZeitung.

Ce dernier a fait en 2011 un cours de répétition, sans être inquiété, dans l'infanterie de montagne. Il devrait retrouver l'armée en mars prochain.

Plusieurs politiciens ont demandé leur exclusion immédiate de l'armée. Chantal Galladé (PS), présidente de la commission de la politique de sécurité du Conseil national, a déclaré que ces "hommes représentent un risque pour la sécurité".

Le conseiller national UDC Hans Fehr estime lui aussi qu'il y a un problème de sécurité qui doit être pris au sérieux. Pour l'armée, la situation est ambiguë: il n'existe pas de base légale qui permettrait une exclusion préventive, selon un porte-parole, Christoph Brunner. (dapd/Newsnet)

Créé: 07.10.2012, 10h44

Sondage

L'arrivée de Netflix va-t-elle changer votre façon de regarder la TV?







Sondage

Armée: faut-il autoriser le retour des munitions de poche dans les foyers suisses?




Équiper les policiers de minicaméras lors de leurs interventions, est-ce une bonne idée?

Oui, car cela renforcerait l'efficacité des interventions.

 
52.5%

Non, car il y aurait trop d'effets pervers.

 
15.3%

Peut-être, mais la pratique devrait être solidement réglementée,

 
32.2%

1832 votes au total

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce
Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!