ACCUEIL 23.8.2014 Mis à jour à 21h33

Didier Burkhalter reçoit le chef de la diplomatie israélienne

Relations

Le chef de la diplomatie israélienne Avigdor Liberman a été reçu mardi à Berne par le conseiller fédéral Didier Burkhalter pour une visite officielle de travail.

Mis à jour le 24.04.2012
Avigdor Liberman et Didier Burkhalter.

Avigdor Liberman et Didier Burkhalter.
Image: Keystone

Galerie Photos

Manifestation pro-palestinienne à Berne

Manifestation pro-palestinienne à Berne
Plusieurs dizaines de militants pro-palestiniens ont manifesté mardi devant la Place fédérale à Bern contre la rencontre entre Didier Burkhalter et Avigdor Lieberman

Articles en relation

Partager & Commenter

La visite de Avigdor Liberman à Berne, reçu par Didier Burkhalter, a provoqué la colère de quelque 70 militants pro- palestiniens ont protesté aux abords de la place fédérale.

Au cours de leur rencontre, les deux ministres des affaires étrangères ont abordé les relations économiques, scientifiques et culturelles entre la Suisse et Israël. Celles-ci ont été qualifiées «d'excellentes», ont indiqué les services de Didier Burkhalter dans un communiqué.

Sur le plan politique, le suivi du dialogue que Berne et Tel Aviv maintiennent depuis 2004 sur des questions bilatérales et multilatérales a également figuré au menu des discussions. Tout comme le délicat processus de paix au Proche-Orient.

«Deux Etats pour une paix viable»

A ce sujet, Didier Burkhalter a répété que la Suisse est d'avis «qu'une paix juste et durable ne pourra être établie que par la création d'un Etat palestinien indépendant, viable et vivant en paix côte à côte avec l'Etat d'Israël dans des frontières sûres et reconnues». Ce point de vue fait l'objet d'un large consensus au sein de la communauté internationale, a souligné le chef de la diplomatie suisse.

Au vu des violations récurrentes du droit international humanitaire par les parties en conflit, la Suisse a réitéré son appel afin que celles-ci «respectent leurs obligations en vertu du droit et s'engagent dans des négociations sérieuses visant à la résolution du conflit». Didier Burkhalter a également invité Israël à participer pleinement au Conseil des droits de l'homme, a précisé le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

La Suisse a également fait part de ses positions en faveur du désarmement et de la non-prolifération nucléaires. Dans ce contexte, Didier Burkhalter a, entre autres, mentionné l'objectif de tenir dans les prochains mois une conférence sur l'établissement d'une zone libre de toute arme de destruction massive dans la région du Moyen- Orient.

«Une atteinte à l'image de la Suisse»

La venue de Avigdor Liberman a suscité des remous mardi dans la capitale fédérale, où la dernière visite d'un ministre israélien des affaires étrangères remontait à 2003. Une septantaine de personnes ont ainsi manifesté à l'appel de l'Association Suisse-Palestine. (ats/Newsnet)

Créé: 24.04.2012, 20h28

Sondage

Faut-il admettre les squats en ville dans des lieux inoccupés?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce