Jeudi 8 décembre 2016 | Dernière mise à jour 06:25

Genève Echec de la conciliation chez Merck Serono

L'intransigeance de la direction allemande de Merck Serono a fait échouer la conciliation. C'est ce que dénonce le syndicat Unia, qui met en cause les «maigres concessions» faites par la direction.

Quelque 300 employés de Merck Serono, avec le syndicat Unia, ont manifesté à Genève le 21 juin 2012.

Quelque 300 employés de Merck Serono, avec le syndicat Unia, ont manifesté à Genève le 21 juin 2012. Image: Keystone

Galerie Photos

Merck Serono: la direction fait photographier les grévistes

Merck Serono: la direction fait photographier les grévistes Des professionnels sont engagés pour immortaliser les employés qui manifestent

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'intransigeance de la direction allemande de Merck Serono a fait échouer la conciliation. C'est ce que dénonce mercredi le syndicat Unia. Une assemblée du personnel prévue le 26 juillet prochain définira les prochaines actions, alors que 1.500 employés doivent perdre leur emploi d'ici au printemps prochain.

La conciliation imposée par la Chambre des relations collectives du travail (CRCT), intervenue à la demande du Conseil d'Etat suite à 11 semaines de mobilisation des employés, s'est soldée par un échec. Unia met en cause les «maigres concessions» faites par la direction.

Unia et le personnel déplorent que la direction n'ait finalement retenu qu'une partie «infime» des revendications du personnel, à savoir une faible revalorisation des indemnités pour les salariés ayant un bas salaire et les employés âgés, ainsi que de maigres indemnités pour les employés externes.

Concessions

Ces concessions ne représentaient qu'une amélioration de 4% du plan social annoncé par l'employeur ou l'équivalent du revenu annuel d'un dirigeant de Merck Serono, «ce qui prouve le peu d'égards portés aux quelques 1.500 employés qui perdront leur emploi d'ici le printemps prochain».

Mercredi matin, le personnel réuni en assemblée générale a donc à une «écrasante» majorité refusé le paquet soumis par la direction. La CRCT n'a ensuite pu que constater l'échec de la conciliation. L'interdiction des mesures de lutte et de médiatisation qui avaient été imposée aux employés en grève par la procédure de conciliation de la CRCT prend également fin. (ap/nxp)

(Créé: 18.07.2012, 18h33)

Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.