Jeudi 25 août 2016 | Dernière mise à jour 13:32

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

6 Commentaires

Je fais partie de la classe moyenne et veux construire, mais diffcile financièrement... Pas de vacances (dommage pour nos bureaux de voyages et nos stations de ski), je limite mes dépences générales (dommage pour nos commerçants )... Et en fin de compte, si je dois renoncer à bâtire(dommage pour nos filliales constructions) Parcontre heureux les actionnaires de gros bien immobiliers!...


Pauvre PLR....penser que la classe moyenne peut mettre 20'000.- francs de côté par année pour s'offrir un logement, c'est faire la preuve que certains élus ne viventt plus dans le même pays que la majorité des travailleuses et travailleurs.


le sujet reviendra sur le tapis le 17 juin......ridicule ! Cette initiative ne profitera qu'à ceux qui peuvent déjà s'offrir un logement pas à ceux qui "aimeraient" s'en offrir un. En clair, elle ne profiterait qu'aux clases déjà aisées...


Aucun bon sens Sa Thine ! Dans une famille les parents auraient pu aider leurs enfants en participant à bien plaire au financement des 15'000 francs autorisés.Mais naturellement quand on préfère s'éclater aux Maldives et par la suite se plaindre du prix des loyers il y a de quoi se tordre de rires sur le sort de ces cigales,

2 Recommandation 0 Signaler un abus

N'importe quoi ! Il y a 20 ans, si j'avais pu mettre de l'argent de côté, défiscalisé, pour m'acheter un logement, je l'aurai certainement fait. Mais j'ai du prélever sur mon 2e pilier, donc hypothéquer ma retraite pour pouvoir devenir propriétaire. Cette initiative aurait pu aider les jeunes qui pensent un peu plus loin que la semaine prochaine à accéder à la propriété dans quelques années.

2 Recommandation 0 Signaler un abus

Bravo. Bien voté. Il ne fallait pousser mémé dans les orties.



Retour à l'article
Publicité