Jeudi 29 septembre 2016 | Dernière mise à jour 11:41

Droits de l'homme Freysinger relativise le génocide arménien

Le conseiller d'Etat valaisan Oskar Freysinger a accordé une interview à un journal turc. Le président d'honneur de l'Association Suisse-Arménie qualifie les propos du Valaisan d'«irresponsables».

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans cette interview publiée en anglais le 15 janvier dans le journal «Aydinlik», Oskar Freysinger déclare à propos du massacre: «Peut-être a-t-il eu lieu, peut-être pas. Cela doit pouvoir être débattu de manière ouverte».

Plus loin, le conseiller d'Etat en charge de l'éducation se déclare opposé à ce que le génocide arménien soit enseigné à l'école, ce d'autant plus que les historiens ne sont pas d'accord entre eux, dit-il.

Le conseiller national UDC a, semble-t-il, changé d'avis sur la question. En 2003, il faisait en effet partie des signataires d'une pétition en faveur de la reconnaissance du génocide contre le peuple arménien, a rappelé mercredi le portail d'informations «Tagesanzeiger.ch/newsnet».

Oskar Freysinger était interrogé dans le cadre d'un jugement de la Cour européenne des droits de l'homme concernant le nationaliste turc Dogu Perinçek. Ce dernier nie le génocide arménien.

Liberté d'expression

En 2007, le Turc a été condamné en Suisse pour discrimination raciale, une décision contre laquelle Dogu Perinçek a fait recours à Strasbourg. La Cour lui a finalement donné raison fin décembre, estimant que la Suisse avait violé le droit à la liberté d'expression.

La Suisse a jusqu'au 17 mars pour faire valoir son droit de recours. Mercredi, aucune décision en ce sens n'avait encore été prise, a indiqué l'Office fédéral de la justice.

Dans l'interview au journal turc, Oskar Freysinger salue la décision de la Cour de Strasbourg. «Aydinlik» n'est pas n'importe quel journal, selon Sarkis Shahinian, président d'honneur de l'Association Suisse-Arménie. Il s'agit de la feuille du parti des travailleurs de Turquie, dont Dogu Perinçek est le président.

Position suisse rabaissée

Avec de tels propos, Oskar Freysinger met en jeu son intégrité personnelle, poursuit-il. «Sur cette question, il se comporte de manière totalement irresponsable et rabaisse la dignité de la politique de la Suisse», ajoute Sarkis Shahinian.

En outre, le conseiller national valaisan se place en contradiction avec lui-même: en 2003, il a voté avec six autres parlementaires UDC un postulat sur la reconnaissance du génocide arménien. Il s'était pour l'occasion très bien informé et avait même échangé personnellement avec Sarkis Shahinian.

Ce retournement de position ne peut pas être pris au sérieux, estime l'Association Suisse-Arménie qui n'envisage pas de déposer plainte. «Pour (Oskar) Freysinger, il s'agit d'attirer l'attention», un coup d'éclat auquel l'association ne veut pas participer, selon Sarkis Shahinian.

La Turquie reconnaît des massacres de 500'000 Arméniens en 1915-1917 dans les territoires administrés par l'Empire ottoman, dont elle était l'héritière, mais récuse le terme de génocide. Les Arméniens avancent le chiffre de 1,5 million de morts dans un génocide, reconnu par de nombreux pays. La négation du génocide arménien est un acte punissable en Suisse. (ats/Le Matin)

(Créé: 05.03.2014, 16h16)

Sondage

Faut-il continuer à explorer l'univers?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.