Dimanche 23 avril 2017 | Dernière mise à jour 17:18

Valais Freysinger touchera une rente de 80'000 francs

Oskar Freysinger, exclu du gouvernement valaisan dimanche, va bénéficier d'une rente à vie comme le prévoit l'ancien règlement.

Oskar Freysinger est arrivé 6e dimanche du 2e tour de l'élection au Conseil d'Etat.

Oskar Freysinger est arrivé 6e dimanche du 2e tour de l'élection au Conseil d'Etat. Image: Keystone

Galerie photo

Valais: Freysinger exclu du gouvernement

Valais: Freysinger exclu du gouvernement Le cinquième siège du gouvernement valaisan est revenu dimanche au PLR Frédéric Favre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ejecté dimanche du Conseil d'Etat valaisan après une seule législature, Oskar Freysinger touchera une retraite de quelque 80'000 francs par an. Il bénéficie encore de l'ancien règlement régissant les rentes des anciens ministres.

Le conseiller d'Etat UDC sortant percevra une rente à vie équivalant à 40% de son traitement annuel assuré, a indiqué lundi soir à l'ats André Mudry, porte-parole du gouvernement valaisan confirmant une information du Nouvelliste en ligne. S'il avait siégé durant douze ans, période maximale, à l'instar de Jean-Michel Cina, il aurait perçu 60% de son traitement.

De retour au bureau

Comme il a été élu avant l'entrée en vigueur de la nouvelle législation, en 2015, il bénéficie encore des anciennes conditions. Désormais, les nouveaux ministres valaisans (Frédéric Favre, Roberto Schmidt et Christophe Darbellay) recevront un salaire annuel supérieur de 25% à l'actuel, soit 300'000 francs. La rente à vie leur sera en revanche supprimée. Un mécanisme ordinaire de deuxième pilier la remplacera.

Oskar Freysinger est arrivé 6e dimanche du 2e tour de l'élection au Conseil d'Etat. Le peuple valaisan lui a préféré le PLR Frédéric Favre. Il était néanmoins lundi matin à son bureau. Le nouveau gouvernement n'entrera en fonction que le 1er avril. (ats/nxp)

Créé: 20.03.2017, 19h56


Sondage

L'attaque des Champs-Elysées va-t-elle influencer le vote à la présidentielle?




Publicité

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Suisse