ACCUEIL 18.12.2014 Mis à jour à 02h30

Ils marchent pour défendre le droit d’asile

Asile

Quelque 60 personnes ont entrepris une marche de quatre jours pour défendre le droit d'asile. Parties à pied de Lausanne et Annecy (F), elles sont arrivées devant le siège du HCR à Genève.

Mis à jour le 28.07.2012 8 Commentaires
Pour le collectif Semelles d’asile, à l’origine de la marche, le droit d’asile est attaqué gravement dans tous les pays de l’espace Schengen-Dublin.

Pour le collectif Semelles d’asile, à l’origine de la marche, le droit d’asile est attaqué gravement dans tous les pays de l’espace Schengen-Dublin.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Partis à pied de Lausanne et Annecy (F) pour défendre le droit d’asile, quelque 60 personnes sont arrivées samedi après-midi devant le siège du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à Genève. Leur périple aura duré quatre jours.

Le droit d’asile est attaqué gravement dans tous les pays de l’espace Schengen-Dublin, a déploré Marc Giouse, membre du collectif Semelles d’asile, à l’origine de la marche. Le militant a pourtant rappelé que près de 150 pays ont signé la Convention de Genève sur le droit d’asile, dont on célèbre le 61e anniversaire.

Parmi les marcheurs se trouvaient des demandeurs d’asile. Trois d’entre-eux ont dû se résoudre à s’arrêter à la frontière franco- genevoise, car ils n’étaient pas autorisés à pénétrer sur le territoire suisse. Les marcheurs proviennent de divers horizons. Cette année, le plus jeune avait 14 ans, la doyenne 73 ans.

Pour M. Giouse, les mesures prises en Europe pour restreindre le droit d’asile ne sont que de mauvaises réponses à la crise. A ses yeux, il ne sert absolument à rien de rendre l’étranger responsable de tous les maux. «Aujourd’hui, on accueille, mais demain, on sera peut-être accueilli», a-t-il relevé. (ats/Newsnet)

Créé: 28.07.2012, 16h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

8 Commentaires

Patrick Page

28.07.2012, 20:39 Heures
Signaler un abus 19 Recommandation 0

60 personnes pour défendre le droit d'asile, c'est un chiffre ridicule...Alors où se trouve Alda Mara, Tossato est ces amis de gauche pour défendre cette cause qui défend avant tout des réfugiés économique et profiteurs de nos institutions sociales! Répondre


Fritz Moser

28.07.2012, 20:52 Heures
Signaler un abus 19 Recommandation 0

Rien ni personne ne les empêchera d'en prendre un chez eux (pour ceux qui ne sont pas demandeur d'asile) ! je pars toujours du principe qu'un vrai demandeur d'asile ne commettra ni crime ni délits dans le pays qui l'acceuil tant il est heureux d'avoir pu fuire la misère de son pays ! Répondre



Sondage

Faut-il introduire une vignette à validité réduite (et moins chère) pour les automobilistes étrangers de passage sur les autoroutes suisses?




Sondage

Comment évaluez vous la ponctualité des trains CFF en 2014?





Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce