ACCUEIL 22.12.2014 Mis à jour à 08h25

«Isabel Rochat doit partir»

Genève

Le député UDC genevois Eric Bertinat demande un remaniement ministériel. Il est suivi par le MCG et le PS. Le gouvernement, lui, durcit le ton.

Par Valérie Duby. Mis à jour le 11.01.2012 16 Commentaires

Image: Christian Bonzon

Mots-clés

La crise que connaît la police genevoise est sans précédent. A tel point que certains politiques demandent purement et simplement à la magistrate en charge de la «grande maison» de quitter son poste. Le premier à avoir lancé l’idée s’appelle Eric Bertinat. «Ce qui s’est passé lundi, lorsque les gendarmes ont boycotté le rapport annuel de la présidente, est d’une extrême gravité. C’est l’équivalent d’un refus d’ordre, estime le député au Grand Conseil genevois, également officier à l’armée. C’est quasi une mutinerie! Et ce n’est pas forcément les mutins qui ont tort dans cette affaire…» Eric Bertinat assure ne pas demander «la peau» de la PLR Isabel Rochat. Ni sa démission. Juste une rocade. «Il faut une personne nouvelle, avec de l’autorité, qui remette de l’ordre dans la maison.» Sur ce point, Eric Bertinat est rejoint par le président du Parti socialiste, René Longet. «Les remaniements ministériels, cela existe! Le politique doit reprendre la main.» Et quel chevalier pourrait bien assurer le commandement des opérations? Sur ce point, le socialiste et l’UDC divergent… Le premier évoque l’actuel président du gouvernement, Pierre-François Unger, tandis que le second voterait plutôt pour le PLR François Longchamp. Du côté du MCG, on a évidemment une solution plus… radicale. «Madame Rochat devrait avoir la dignité de démissionner», lâche le président Eric Stauffer, fin prêt à se présenter à une élection partielle. Une rocade? «C’est totalement fantaisiste!» répond pour sa part le PLR Thomas Barth, apportant tout son soutien à la magistrate décriée. De toute façon, on en n’est pas encore là. Hier, au cours de sa rencontre hebdomadaire, le gouvernement a longuement évoqué le dossier police.

Rencontre agendée

«Le Guignol et le Gnafron permanent, c’est non», lâche Charles Beer, vice-président du Conseil d’Etat. Le gouvernement apporte donc son soutien à Isabel Rochat et durcit le ton en convoquant, ce matin à 7?h?30, la cheffe de la police, Monica Bonfanti et le commandant de la gendarmerie, Christian Cudré-Mauroux. But de la rencontre? Analyser la légalité des actions ou des menaces d’action (grève des amendes notamment) prises par le syndicat de la gendarmerie et, le cas échéant, sanctionner les pandores. «La hiérarchie de la police doit se prononcer. Il y a des mesures à prendre pour rétablir l’ordre institutionnel», assure Pierre-François Unger. Au PLR, le secrétaire général, Rolin Wavre, en appelle à renouer le dialogue. Pas de commentaire sur une éventuelle rocade: «Le Conseil d’Etat reste souverain pour répartir les départements.»? (Le Matin)

Créé: 12.01.2012, 07h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

16 Commentaires

Pablo Pampa

12.01.2012, 08:59 Heures
Signaler un abus 9 Recommandation 0

Il vont embaucher des frontaliers pour surveiller les pandores? Répondre


Patricia Breitenstein

12.01.2012, 08:30 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

Mais il faut une personne qui connait le travail de la Police qu'il soit proche de sont personnel le soutienne et donne les moyens à ces troupe de faire sont travail et qu'il applique les lois à la mode Suisse Alémanique et ferme et sans discutions. (tient pourquoi pas mettre M. MCG ou M. UDC sur tous pas un partie de gauche mais dans partie de droite bien mur et pas semi mur !!! Répondre



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce


Rubriques: Suisse · Monde · Sports · Faits divers · People · Loisirs · Société · Economie · Auto-Moto · High-Tech · Santé
Outils: Recherche · RSS · Mobile · Météo
Le Matin: Contacts · Publicité · Annonce · Services clients · Conditions générales · Cercle de lecteurs · Charte des commentaires · Impressum