Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 11:27

Listing Kucholl et Veillon parmi les «300 plus influents»

Comme chaque année, le magazine Bilan publie son dossier des «300 plus influents» de Suisse. Focus sur diverses personnalités, comme les deux trublions de 120 secondes sur Couleur 3, qui font leur entrée dans ce petit cercle.

Vincent Kucholl (à gauche) et Vincent Veillon.

Vincent Kucholl (à gauche) et Vincent Veillon. Image: RTS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En 2012, le magazine économique élit le CEO Paul Bulcke, à la tête de la multinationale veveysanne Nestlé, personnalité la plus influente de Suisse. Un homme encore une fois s'impose, après Philipp Hildebrand (alors à la tête de la Banque nationale suisse (BNS)) en 2010 et Konrad Hummler (patron de la Banque Wegelin) en 2011. Deux figures issues du secteur bancaire aujourd'hui déchues.

Paul Bulcke, avec Nestlé qui affiche un bénéfice de 9,5 milliards, incarne l'influence renforcée des multinationales, acteurs-clé de cette année. «Faisant fi de la force du franc, elles ont accumulé les résultats records lors de leur dernier exercice», note Bilan. Richemont accroit son bénéfice de 43%, ABB de 20% et Swatch Group de 18%.

Les perles de la RTS

En dessous de ces mastodontes, les personnalités suivent en peloton. Plusieurs nouvelles têtes font leur apparition dans ce listing, comme Vincent Veillon et Vincent Kucholl, les deux animateurs de 120 secondes sur Couleur 3. Les vidéos de leurs sketchs humoristiques sur l'actualité sont vues en moyenne 40'000 fois par jour selon le magazine économique.

A leurs côtés dans la catégorie «Agitateurs Uni Médias», divers nouveaux venus sont à retenir. Le genevois David Marcus, président de PayPal, leader du paiement en ligne qui regroupe 12'000 collaborateurs. Et la vaudoise Vera Weber, vice-présidente et directrice de campagne de la Fondation Weber à Montreux qui a mené avec succès la campagne pour l'initiative sur les résidences secondaires.

Du côté des médias, on peut relever la percée de Roger Köppel, rédacteur en chef de la controversée Weltwoche. L' hebdomaire alémanique proche de l'Union démocratique du centre (UDC) a fusillé deux personnalités, Bruno Zuppiger malheureux candidat UDC au Conseil fédéral et Philipp Hildebrand, l'ancien président de la BNS.

Les femmes absentes

Dans le secteur «Pharma Technologie», honneur aux hommes, seule une femme figure parmi les plus influentes: Andrea Pfeifer, CEO d'AC Immune, une entreprise qui développe un traitement contre la maladie d'Alzheimer.

La CEO n'en est pourtant pas à sa première entrée dans le cercle de Bilan. Au contraire de David Ebsworth CEO de Galenica et de Stefan Oschmann, CEO de Merck Serono, en charge de la restructuration de l'entreprise qui n'hésite pas à «liquider» 1300 collaborateurs.

Une place pour l'art suisse

Dans le domaine de l'art, Urs Fisher, «artiste suisse vivant le mieux côté du moment», apparaît pour la première fois dans le dossier de l'hebdomadaire.

Autre preuve de la vigueur de l'art suisse, l'apparition du designer Alexis Georgacopoulos qui a succédé en juillet 2011 à Pierre Keller à la tête de l'ECAL. Il s'impose aux côtés entre autres, de l'artiste d'art contemporain Ugo Rondinone et des architectes de la Prime Tower de Zurich, Mike Guyer et Annette Gigon.

Hommes de pouvoir

Si les personnalités du secteur bancaire n'étendent plus leur influence de manière aussi large, trois directeurs de banque sont désormais perçus comme des hommes dont l'importance va encore se renforcer. Daniel Sauter, président de Julius Baer, Zurich. Sergio Ermotti, CEO d'UBS, depuis novembre 2011 et Franco Morra, directeur général d'HSBC Private Bank Genève, surnommé le «fusil-mitrailleur», en raison de sa propension aux licenciements.

Ces hommes de pouvoir sont talonnés dans le secteur «Administration Industrie» par Peter Brabeck-Letmathe, ancien boss de Nestlé et nouveau venu dans la catégorie, en tant que grand manitou de la F1 (aux côté de Bernie Ecclestone). Avec de nombreux mandats, notamment en tant qu'administrateur d'Emmi et de l'entreprise Kudelski, l'ancien conseiller fédéral fribourgeois, Joseph Deiss est aussi perçu comme un personnage emblématique en 2012.

Finalement, dans le domaine «Immobilier Tourisme Santé», les personnalités débarquant aux côtés de Christian Constantin ou Andreas Meyer, sont pour certaines encore peu connues, mais imprègnent néanmoins leur secteur. Christophe Clivaz, directeur de Swiss Learning, dont les établissements accueillent quelques 7900 élèves, principalement de nationalité étrangère, Bernhard Kuster, directeur de GastroSuisse depuis 2011 et Olivier Feller, directeur de la Chambre vaudoise immobilière qui a accédé au Conseil national en 2011.

Autant de noms à retenir et de personnalités à suivre dans les années à venir.

(nxp)

(Créé: 20.06.2012, 08h30)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.