ACCUEIL 21.8.2014 Mis à jour à 02h36

L'ASIN donne son feu vert à un éventuel référendum

Différend fiscal

L'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN) pourra lancer un référendum contre l'accord fiscal entre la Suisse et l'Allemagne.

Mis à jour le 28.04.2012 35 Commentaires
Les délégués de l'ASIN étaient réunis en assemblée générale samedi à Berne.

Les délégués de l'ASIN étaient réunis en assemblée générale samedi à Berne.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

La base a voté à l'unanimité la proposition du comité qui l'habilite à examiner voire à lancer un référendum contre l'accord avec l'Allemagne. La direction de l'ASIN avait déjà évoqué début avril un éventuel référendum contre ce document révisé.

L'accord n'a pas encore été traité au Parlement. Les Chambres pourraient vraisemblablement se saisir du dossier cet été. A moins que le groupe socialiste ne parvienne à reporter les débats à la session d'automne.

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter, invité à l'assemblée qu'il a qualifiée d'«Albisgüetli bernois», a plaidé pour plus de confiance dans la politique, notamment entre les citoyens et les institutions politiques. Durant son discours, il a passé en revue les thèmes de la politique étrangère suisse.

Burkhalter souffle le chaud et le froid

Le chef de la diplomatie suisse a soulevé un murmure de protestation lorsqu'il a déclaré que préserver la souveraineté du pays n'est pas synonyme d'isolement. L'exemple de la Corée du Nord montre que l'isolement n'est pas une garantie de succès.

Il a en revanche été chaudement applaudi lorsqu'il a dit que l'on ne pouvait pas exiger de la Suisse qu'elle reprenne automatiquement des règles développées par l'Union européenne pour son marché intérieur.

Le président de l'ASIN Pirmin Schwander a rappelé au conseiller fédéral un propos qu'il avait tenu lors de son accession aux Affaires étrangères. Le ministre avait alors déclaré: «Si ce n'est pas dans l'intérêt de la Suisse, nous ne le ferons pas».

L'ASIN s'aligne complètement sur ce principe, a déclaré Pirmin Schwander. S'il en va de la préservation des intérêts suisses, le peuple ne peut que soutenir le chef de la diplomatie suisse et le Conseil fédéral en acceptant l'initiative de l'ASIN «Accords internationaux: la parole au peuple!».

Dès lors que l'UE saurait qu'il n'y a pas moyen d'échapper à la voix du peuple suisse en cas d'accords avec Berne, des résultats susceptibles de réunir la majorité seraient négociés, selon Pirmin Schwander. (ats/Newsnet)

Créé: 28.04.2012, 14h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

35 Commentaires

Redresserlabarre Courbée par les gauchistes

28.04.2012, 15:40 Heures
Signaler un abus 16 Recommandation 0

Il est grand temps que la Suisse casse ses traités. Il ne s'agit que d'une panoplie de jougs de toute taille au-dessous desquels le monde veut nous faire passer. Nos décideurs politiques et leurs sbires sont d'une incompétence crasse(à voir les c...ries diffusées par Rossier). De toute façon l'Europe c'est bientôt MORT Répondre


François Hamilcar

28.04.2012, 17:56 Heures
Signaler un abus 16 Recommandation 0

Alors, la rédaction du Matin, pourquoi ne peut-on pas apporter de commentaires sur l'article Rossier, comme quoi les migrants seraient une bénédiction pour la Suisse ? Vous avez peur des réactions négatives ? Vous avez reçu des consignes ? C'est beau la liberté d'expression ... bafouée ! Répondre



Sondage

Faut-il admettre les squats en ville dans des lieux inoccupés?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne