ACCUEIL 2.9.2014 Mis à jour à 22h57

L’ECAL débarque en force à la foire du meuble de Milan

Design

La Haute Ecole d’art sera présente dans trois expos au Salon du meuble 2012. Car c’est bien d’elle que son nouveau directeur, Alexis Georgacopoulos, veut parler.

Par Anne Gaudard. Mis à jour le 15.04.2012

1/21 "Stein" by ECAL/Felix Klingmüller
ECAL/Nicolas Genta

   

L’ECAL, ce ne sera pas que le design industriel et de produit au Salon international du meuble de Milan qui s’ouvre mardi. Présente avec une plus grande variété d’objets dans trois expos, la Haute Ecole d’art et de design de Lausanne est en outre la seule école invitée des 15?ans du SaloneSatellite, espace découverte de cette incontournable rencontre du meuble et du design.

Pour Alexis Georgacopoulos, directeur de l’école depuis l’été dernier, «nous observons dans cette manifestation toujours davantage d’échanges entre le design, la photographie, le graphisme, les nouveaux médias». Or toutes ces disciplines sont aussi présentes à l’ECAL. Ainsi, dans l’une de ces trois expos, une trentaine d’objets «dévoileront la richesse de l’école» présente pour la onzième fois à Milan. Des réalisations issues du design industriel bien sûr, mais aussi des arts visuels, de la photographie, du graphisme, etc. Ou… transdisciplinaires.

Plutôt qu’un thème, c’est donc un savoir-faire qu’il s’agit de découvrir dans Too Cool for School. «Nous ne voulions pas présenter le fruit d’une collaboration avec une entreprise cette année, nous tenions à montrer ce qui se fait à l’école, notre capacité d’innovation», explique le successeur de Pierre Keller qui ne tient pas «à changer pour changer. Nous transmettons un message, il doit rester clair».

Message que l’on retrouve dans Hot Tools. Expo dans laquelle des étudiants réinventent le travail du verre. Ou dans Hydro-Fold, l’expo de l’ECAL au SaloneSatellite. Car, rappelle le directeur, «nous ne sommes pas à Milan que pour rechercher des nouveaux étudiants. Nous sommes aussi là pour nous présenter aux galeries, aux entreprises, aux musées, etc.». Un passage obligé que Milan. Mais plus le seul, puisque l’ECAL a su aussi s’imposer, souligne encore son directeur, dans d’autres vitrines de ses secteurs d’activité.

(Le Matin)

Créé: 15.04.2012, 09h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Déclaration anti-drapeau des jeunes PS, site de dénonciation anti-profs du côté UDC… Les jeunes des partis poussent-ils la provoc trop loin?




Sondage

Vous voudriez manger sainement mais c'est difficile car...






Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Doit-on taxer davantage les automobilistes pendulaires?




Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne