Mardi 30 août 2016 | Dernière mise à jour 19:07

Education L'EPFL veut doubler ses frais d'études dès 2017

Au lieu de 1200 francs, les étudiants devraient s'acquitter de 2400 francs par année.

Etudier à l'EPFL coûtera plus cher aux étudiants.

Etudier à l'EPFL coûtera plus cher aux étudiants. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les étudiants des Ecoles polytechniques fédérales (EPF) pourraient voir leurs taxes d'études passer de 1200 à 2400 francs en 2017. Face à l'ampleur des coupes budgétaires annoncées par Berne, le président de l'EPFL Patrick Aebischer tire la sonnette d'alarme.

La perspective d'une hausse des taxes d'inscription avait déjà été évoquée la semaine passée par le président du conseil des EPF Fritz Schiesser. En cause: le programme d'économies du Conseil fédéral qui prévoit des coupures dans la formation et la recherche à hauteur 500 millions de francs pour la période 2017-2020.

Patrick Aebischer articule un chiffre concret: il a proposé un doublement de la taxe annuelle pour les Ecoles polytechniques (Lausanne et Zurich), et ce dès 2017, a-t-il dit à l'ats, confirmant des propos relayés dans la Schweiz am Sonntag. «Ces taxes n'ont pas augmenté depuis 20 ans, ce montant me paraît raisonnable», ajoute-t-il.

Mais il ne s'agirait que d'une mesure parmi d'autres, qui rapporterait entre 9 et 10 millions de francs pour la seule Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). «Si les coupures sont maintenues, elles seront de 30 à 50 millions par année pour Lausanne», affirme M. Aebischer. Il faudra recourir d'autres mesures, comme le gel des salaires ou un ralentissement des constructions.

Double menace

A quelques semaines du débat au Parlement de la révision de la loi sur les Ecoles polytechniques, le Fribourgeois tire la sonnette d'alarme: aux coupes budgétaires vient s'ajouter la menace de la fin de l'intégration complète au programme de recherche européen Horizon 2020, qui ferait perdre une autre source importante de fonds aux EPF.

La Suisse pourrait être reclassée comme Etat tiers dès 2017 pour ce programme à la suite de la votation sur l'immigration de masse en février 2014.

«Ce n'est vraiment pas le moment de couper dans la recherche et la technologie. C'est absurde. On parle de révolution industrielle et de «big data» (mégadonnées, ndlr.) et on veut réduire les investissements», fustige Patrick Aebischer.

Niveau des étudiants en baisse

Le président de l'EPFL, qui a annoncé son départ pour la fin de l'année, s'inquiète également de la baisse du niveau scolaire des étudiants helvétiques. Selon lui, les baisses des budgets cantonaux dans la formation primaire et secondaire commencent à faire sentir leurs effets.

«Le taux d'échec augmente chez les étudiants suisses, surtout en mathématiques», relève-t-il. Réduire les investissements dans l'éducation «est la dernière des choses à faire», martèle M. Aebischer.

Syndicat fâché

Dans un communiqué, le Syndicat SUD Etudiant-e-s et Précaires (SUD-EP) a vivement protesté contre cette annonce, critiquant «un recul de la démocratisation des études» et une «marchandisation» de la formation. La direction de l«EPFL doit retirer son projet immédiatement, exige SUD-EP, faute de quoi une large mobilisation est envisagée. (ats/nxp)

(Créé: 24.01.2016, 08h36)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.