Vendredi 9 décembre 2016 | Dernière mise à jour 21:49

Concours L'arnaque au faux voyage débarque

Une Vaudoise a été victime d’une nouvelle escroquerie qui fait déjà des ravages en France et en Belgique.

Image: Olivier Evard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un coup de chance. La semaine passée, Karine Bodenmann recevait un de ces coups de fil qui font plaisir. «L’agence de voyages «B2C» m’a dit que j’avais gagné un voyage pour la destination de mon choix dans un hôtel quatre étoiles», raconte la Vaudoise. Ravie, l’habitante du Brassus (VD) s’imagine déjà rendre visite à sa famille au Québec avec son mari. «Nous venons de nous marier et nous n’avons pas encore eu le temps de partir en voyage de noces. C’était la bonne occasion.» Un seul obstacle la sépare du bonheur, il lui faut appeler un numéro de téléphone pour annoncer la destination de son choix et donner quelques informations personnelles sur les deux voyageurs.

Un numéro surtaxé

Celui-ci est surtaxé: trois francs la minute. Karine Bodenmann fait donc le plus vite possible. «Mais la personne au bout du fil faisait traîner les choses. Elle me faisait répéter, se trompait volontairement. Je lui ai dit: «soit vous vous dépêchez soit je raccroche», explique-t-elle. La facture ne s’élèvera donc qu’à quinze francs. Mais la Vaudoise est prise d’un doute. Elle va voir la page Facebook du concours et découvre certains commentaires négatifs. «J’ai donc appelé la police et le registre du commerce mais cette société n’existe pas en Suisse. Je me suis fait avoir comme une bleue», souligne-t-elle. Et elle n’est pas la seule.

Cathy Boyer est bien placée pour le savoir. Cette Française dirige la véritable agence de voyages «B2C» dans les Bouches-du-Rhône (F). «Ils ont usurpé notre nom. Malheureusement, cela donne une mauvaise image de notre agence», regrette-t-elle. Depuis quelques jours, Cathy Boyer a reçu de nombreux messages venus de France, de Belgique et même de Suisse. Certains se sont fait arnaquer de plus de cinquante euros (63 francs). «Nous avons réussi à contacter l’entreprise qui fait ces faux concours par téléphone. Apparement, ils seraient basés au Maghreb», précise Cathy Boyer. Les escrocs n’ont rien voulu entendre alors elle a décidé de porter plainte.

Karine Bodenmann est prête à faire de même. «Pas pour les quinze francs mais par principe. Je ne voudrais pas que cela arrive à d’autres. Notamment aux personnes âgées.» Ce qui l’énerve, c’est surtout le nombre croissant d’arnaque. «Toutes ces fraudes venues de l’étranger ça commence à gaver!» peste-elle. Porte-parole de la police cantonale genevoise, Jean-Philippe Brandt souligne la difficulté d’agir avec Internet. «Ils vont sévir quelques jours et très vite changer de système», détaille-t-il tout en invitant les Romands à être extrêmement prudents. Son homologue de la police cantonale vaudoise, Dominique Glur, confirme le problème. «Ce n’est pas toujours des voyages. Cela peut-être pour différents motifs. Il faut vraiment éviter d’appeler les numéros surtaxés. Le mieux, c’est encore de les faire bloquer via l’opérateur». Il reconnaît que le montant de l’arnaque est parfois si faible que les gens renoncent à déposer une plainte. «Mais pour les arnaqueurs, pleins de petites sommes, cela finit par faire une grosse». (Le Matin)

(Créé: 16.09.2014, 12h24)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.