Mercredi 28 septembre 2016 | Dernière mise à jour 21:58

Trafic routier L'autoroute de contournement de Genève doit être élargie

Selon une étude de l'Office fédéral des routes, un élargissement de l'autoroute est devenu indispensable pour soulager le goulet d'étranglement actuel de Genève.

(Archives) Un bouchon à hauteur de Plan-les-Ouates.

(Archives) Un bouchon à hauteur de Plan-les-Ouates. Image: Pierre Abensur

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un élargissement de l'autoroute de contournement est indispensable pour supprimer le goulet d'étranglement de Genève. Telle est la conclusion d'une "étude d'opportunité" actuellement réalisée par l'Office fédéral des routes (OFROU) en collaboration avec les représentants du canton de Genève et de la région.

L'étude conclut que l'option "nouveau contournement ouest" ne se justifie pas, notamment en raison de ses coûts élevés, a précisé mercredi l'OFROU. En revanche, il apparaît que l'élargissement de la route nationale est indispensable pour résoudre le goulet d'étranglement. L'ampleur de l'élargissement n'a pas encore été décidée; elle dépend de la réalisation ou non de la traversée du lac.

Il ressort en outre que l'option traversée du lac sans élargissement de l'autoroute actuelle n'est pas une solution. Le tronçon Vernier-Bernex ne serait pas désengorgé et les problèmes de capacité sur le tronçon Le Vengeron - Aéroport en seraient même accentués. Un élargissement du tracé actuel est donc indispensable, souligne l'OFROU.

Une traversée du lac, dont les coûts et les impacts environnementaux sont nettement supérieurs à ceux d'un "élargissement", ne bénéficie d'aucun financement. Elle génère cependant une utilité supplémentaire, permettant de réduire fortement les temps de parcours à l'intérieur du Grand Genève et un délestage supplémentaire de certains tronçons routiers urbains.

Trafic routier en hausse

Les études concernant l'élargissement de l'autoroute de contournement seront poursuivies. Le calendrier de cet aménagement dépend du degré de priorité qui lui sera attribué dans le second message pour l'élimination des goulets d'étranglement qui sera soumis au Parlement début 2014.

D'autre part, l'option traversée du lac devra être analysée sous l'angle du développement territorial dans le cadre d'un autre groupe de travail "interinstitutionnel".

L'élimination des goulets d'étranglement se justifie par l'augmentation du trafic routier privé qui a plus que quadruplé depuis 1960 et il faut s'attendre à une hausse supplémentaire d'au moins 20% jusqu'en 2030.

Le développement du trafic lourd sera encore plus marqué. Ce développement causera des embouteillages de plus en plus nombreux non seulement sur les tronçons les plus fréquentés, mais aussi et surtout dans les agglomérations, à savoir Genève, Lausanne, Berne, Lucerne, Bâle, Zurich, Winterthour, Saint-Gall et Lugano.

Le fonds d'infrastructure dispose de 20 milliards de francs, dont 5,5 milliards sont affectés à l'élimination des goulets d'étranglement du réseau des routes nationales au cours des 20 prochaines années. (ap/nxp)

(Créé: 20.06.2012, 12h09)

Sondage

Le canton de Vaud a-t-il raison d'interdire la mendicité sur son territoire?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.