Lundi 26 septembre 2016 | Dernière mise à jour 00:22

Collaboration La Suède propose à la Suisse de louer des Gripen

La ministre suédoise de la défense a proposé que son pays mette à disposition de la Suisse la version précédente des Gripen que pourrait acheter la Suisse, en attendant que l'achat soit consolidé.

Le prêt d’une dizaine d’avions de combat Gripen C/D se ferait pour une période transitoire après le feu vert du Parlement à l’achat de 22 modèles E/F pour 3,1 milliards de francs et un éventuel référendum.

Le prêt d’une dizaine d’avions de combat Gripen C/D se ferait pour une période transitoire après le feu vert du Parlement à l’achat de 22 modèles E/F pour 3,1 milliards de francs et un éventuel référendum. Image: Keystone

Galerie Photos

Visite à Berne de la minstre suédoise de la défense

Visite à Berne de la minstre suédoise de la défense Le ministre de la défense Ueli Maurer et son homologue suédoise ont signé une déclaration de coopération renforcée en matière de politique de sécurité et de défense.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Jusqu’à ce que l’achat du Gripen E/F soit sûr, la Suède pourrait mettre à disposition de la Suisse la version précédente, l’actuel Gripen C/D. Cet arrangement, sous forme de contrat de location par exemple, permettrait de mettre hors service les Tiger F-5 qui doivent être remplacés.

Le chef du Département de la défense (DDPS) Ueli Maurer a fait cette annonce vendredi à Meiringen (BE) après une rencontre de travail officielle de deux jours avec son homologue suédoise Karin Enström (voir notre galerie photos).

Le prêt d’une dizaine d’avions de combat Gripen C/D se ferait pour une période transitoire, après le feu vert du Parlement à l’achat de 22 modèles E/F pour 3,1 milliards de francs et après un éventuel référendum, a précisé la porte-parole du DDPS Sonja Margelist. Cette solution pourrait permettre de former les pilotes et de remiser les Tiger F-5, ce qui éviterait leur entretien.

L’acquisition du Gripen, du constructeur suédois Saab, a été le sujet principal de la rencontre entre les deux ministres. Ueli Maurer et Karin Enström ont en outre signé une déclaration d’intention au sujet d’une coopération renforcée en matière de politique de sécurité et de défense.

Il s’agissait de la première rencontre entre les deux ministres, Karin Engström n’étant en fonction que depuis quelques mois. Le DDPS tire un bilan positif de la visite.

Les contacts entre le ministère suédois de la défense et le DDPS reposent sur une longue tradition, rappelle le département. En raison de leurs points communs tels que la non-appartenance à un bloc militaire, le nombre de la population et la situation en matière de politique de sécurité, les deux pays sont confrontés à des défis similaires. (ats/nxp)

(Créé: 29.06.2012, 13h43)

Sondage

Est-ce une bonne chose d'avoir supprimé les cours obligatoires pour chiens?




Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.