ACCUEIL 19.12.2014 Mis à jour à 23h45

«La Suisse est un pays d’Italianité»

Exposition universelle Milan 2015

La Suisse participera à l’exposition universelle 2015 à Milan. L’occasion rêvée, selon Didier Burkhalter, de mettre en exergue les relations réelles des deux pays.

Mis à jour le 16.05.2012 7 Commentaires
Le ministre des affaires étrangères Didier Burkhater avec Nicolas Bideau, chef de Présence Suisse, devant la maquette du pavillon suisse.

Le ministre des affaires étrangères Didier Burkhater avec Nicolas Bideau, chef de Présence Suisse, devant la maquette du pavillon suisse.
Image: Keystone

Suisse – Italie en chiffres

6,5% de la population suisse est de langue italienne.

500 000 Italiens résident en Suisse. C’est la principale communauté étrangère en Suisse.

744 kilomètres de frontières communes.

80 kilomètres la distance entre Milan et Lugano.

9% des échanges économiques suisses vont vers l’Italie: soit 35 milliards de francs en 2011. Allemagne (25%), France (8%).

57 le nombre de matchs de foot entre les équipes nationales. L’Italie a gagné à 28 reprises. La Suisse compte 8 victoires. Reste 22 matchs nuls.

Partager & Commenter

C’est un ministre des Affaires étrangères Didier Burkhalter réjoui qui a présenté la participation de la Suisse à l'exposition universelle de Milan en 2015. Le pavillon suisse traitera de son rapport à l’alimentation du futur, puisque l’exposition s’intitule: «Nourrir la planète, énergie pour la vie»! Les organisateurs attendent quelque 20 millions de visiteurs, dont un quart en provenance de l'étranger. Sur ces cinq millions, deux millions devraient venir de Suisse. Interview du conseiller fédéral Didier Burkhalter.

L’annonce de la participation de la Suisse à Milan 2015 arrive une semaine après que les tensions fiscales entre la Suisse et l’Italie sont à la baisse. Hasard?

Cela tombe bien, mais les deux événements ne sont pas liés. C’était important pour la Suisse de positionner sa volonté d’être présente à l’exposition de Milan. Car il y a un lien évident, presque idéal, entre la stratégie du Conseil fédéral et les pays voisins.

Plus de proximité!

Oui, on veut dégeler les relations mais aussi régler les problèmes avec les pays voisins. On estime que c’est très important pour la relation bilatérale, mais aussi de manière générale pour la relation avec l’Europe. On doit avoir une bonne entente.

Pourquoi aller à Milan 2015?

L'exposition est toute proche et aborde un thème de défi global: l’alimentation du futur. Elle touche aussi à l’innovation. Et la Suisse est très bien positionnée en la matière. Elle fait parler de valeurs comme la solidarité et la responsabilité. Bref, pour nous c’est un vecteur idéal pour l’image et la réalité de la Suisse.

La Suisse fait donc preuve de bonne volonté et ouvre son porte-monnaie en participant?

Dans une exposition de ce type, il faut des moyens, mais surtout beaucoup de passion et d’énergie. Des gens motivés et une bonne relation avec les organisateurs sur place. Ici, la culture italienne, milanaise. Ce ne sont pas que les moyens financiers qui font la réussite, mais aussi beaucoup de passion et d’énergie.

En quoi cette participation à Milan 2015 va aider la relation avec l’Italie?

Je crois qu’il y a encore beaucoup de clichés qui circulent entre les deux pays. J’ai été très surpris de voir qu’en Italie, on ne catalogue pas la Suisse comme un pays d’Italianité. Les Italiens ont l’impression d’être plus proches dans leur culture et dans leur langue de pays comme l’Espagne, la France et le Portugal que la Suisse. Alors qu’il n’y a que deux pays au monde qui ont pour langue officielle l’Italien. Et nous sommes l’un des deux. Rien que cela est important.

La Suisse ignore-t-elle beaucoup de chose de l’Italie?

On sait peu que l’Italie est notre deuxième partenaire commercial. Après l’Allemagne, c’est l’Italie, devant la France. En particulier la région de la Lombardie avec sa capitale Milan. Tous ces éléments-là peuvent être mis en valeur à l’occasion de cette exposition. Nous soulignerons l’image réelle de notre relation et non les clichés.

Le budget est de 23 millions de francs. Inquiet de devoir le défendre devant le Parlement?

C’est un budget plus petit que pour l’expo de Shanghai. Nous sommes restés dans des dimensions acceptables. Et nous avons cherché des fonds auprès de sponsors : ils représentent un tiers du budget. Nous avons mis en place un dispositif qui nous permettra d’ajouter des modules supplémentaires s’il y avait des volontés supplémentaires des privés.

Créé: 16.05.2012, 17h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

7 Commentaires

Ave César

16.05.2012, 17:57 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

Quel talent ce Burkhalter. On peut lui dire aussi que le Tessin est le premier employeur de l'Italie, que des firmes italiennes sont installées en Suisse. Mais si vous voulez ouvrir une société Suisse en Italie, il vous manquera toujours un papier.Les Tessinois se battent seuls contre Rome à tel point que pour se faire entendre, ils en sont arrivés à bloquer l'impôt à la source des frontaliers. Répondre


Seelanderon ...

16.05.2012, 18:38 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

De nos jours, un migrant bénéficie de toute une panoplie d'aide à l'intégration. S'il est victime d'acte de racisme, la législation le protège efficacement (parfois trop et ils savent en profiter). Nous italiens, nous n'avions pas toutes ces choses. Je dirais même que nous avions que des devoirs alors que les immigrés de maintenant ont beaucoup de droits. C'est injuste envers mes parents... Répondre



  • Les reportages vidéo du Matin

    Les reportages vidéo du "Matin"

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce
Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne