Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 11:17

Sécurité La Suisse va se retrouver à la tête de l'OSCE en 2014

La Suisse prendra la présidence de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) en 2014. Le nouveau chef du DFAE Didier Burkhalter se réjouit de cette décision.

Didier Burkhalter relève qu’il s’agit d’un canal supplémentaire par lequel la Suisse pourra faire valoir ses compétences et son expérience dans le cadre de la politique internationale.

Didier Burkhalter relève qu’il s’agit d’un canal supplémentaire par lequel la Suisse pourra faire valoir ses compétences et son expérience dans le cadre de la politique internationale. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Suisse assumera la présidence de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) en 2014, a annoncé vendredi le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE).

Berne avait déposé sa candidature conjointement avec le Serbie, qui sera à son tour présidente en 2015.

L'information a été confirmée vendredi par l'OSCE elle-même, selon le DFAE. «Cette décision est une bonne nouvelle pour la Suisse. L'exercice de cette présidence s'inscrit précisément dans l'une des priorités stratégiques de notre politique étrangère: l'engagement en faveur de la stabilité en Europe et dans les régions limitrophes», a réagi le conseiller fédéral Didier Burkhalter.

«Nos partenaires ont confiance en notre capacité à améliorer la sécurité et la coopération en Europe. Une collaboration étroite avec la Serbie offre de nouvelles possibilités à la Suisse pour contribuer à une évolution positive en Europe du Sud-Est», a ajouté le chef de la diplomatie suisse, cité par un communiqué du DFAE.

Didier Burkhalter relève qu’il s’agit d’un canal supplémentaire par lequel la Suisse pourra faire valoir ses compétences et son expérience dans le cadre de la politique internationale.

En décembre dernier, la Suisse et la Serbie avaient décidé de déposer une candidature commune pour la présidence de l'OSCE. Lors de la rencontre annuelle du Conseil des ministres de l'OSCE, organisée à Vilnius (Lituanie) le 7 décembre 2011, les ministres des affaires étrangères des 56 Etats participants ont soumis l'élection des Etats candidats à la présidence 2014 et 2015 à une «procédure silencieuse».

Cette procédure consiste à laisser s'écouler un certain laps de temps au cours duquel les Etats peuvent faire part de leur objection. Si aucune opposition ne s'élève au cours de cette période, les candidats sont considérés comme élus. La procédure silencieuse est arrivée aujourd'hui à son terme sans qu'aucune opposition contre la candidature de la Suisse et de la Serbie n'ait été enregistrée, explique le DFAE.

(ats/nxp)

(Créé: 10.02.2012, 13h53)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.