ACCUEIL 29.8.2014 Mis à jour à 15h47

La Suisse veut aider à préparer les élections

Libye

La Suisse est prête à aider la Libye pour la préparation de l'élection d'une assemblée constituante, le 23 juin prochain.

Mis à jour le 21.02.2012 10 Commentaires
Les libyens sont heureux de la mort de Kadhafi et attendent beaucoup du nouveau gouvernement.

Les libyens sont heureux de la mort de Kadhafi et attendent beaucoup du nouveau gouvernement.
Image: Keystone

«Les élections sont actuellement une priorité. La légitimité du prochain gouvernement en dépend», déclare l'ambassadeur helvétique en Libye, Michel Gottret.

Berne est même disposée à fournir des experts électoraux en Libye si cela est nécessaire pour les préparatifs du scrutin de la Constituante. Des observateurs seront aussi mis à disposition, selon Michel Gottret.

Berne appartient à un groupe international de bailleurs de fonds qui soutient financièrement et collabore étroitement avec la mission de l'ONU qui supervise cette élection.

Les 200 membres de l'assemblée constituante auront le mandat de former un nouveau gouvernement et d'élaborer dans les 60 jours une Constitution, laquelle devra être soumise au peuple dans les 30 jours. Deux tiers des électeurs doivent voter pour cette Constitution.

Une nouvelle loi électorale sera ensuite adoptée, définissant les règles pour un premier scrutin parlementaire.

Aide humanitaire

Durant la guerre de l'année dernière, la Suisse a soutenu l'aide humanitaire par le biais du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), de l'Office des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et de la Croix-Rouge suisse. Berne a contribué à hauteur d'environ 1,8 million de francs, rappelle l'ambassadeur.

En outre, l'ancien bureau de liaison suisse à Benghazi avait offert du matériel de secours tels que médicaments et kits d'urgence pour les hôpitaux. Depuis l'an dernier, la Confédération soutient par ailleurs financièrement l'ONG Caritas afin de mener à bien un projet de protection des enfants dans la ville de Misrata, particulièrement touchée par la guerre.

La Suisse apporte actuellement aussi un soutien aux opérations de déminage, en collaboration avec plusieurs organisations internationales et l'ONU. Elle fait pareil aussi en matière de protection des stocks et d'assainissement de munitions abandonnées.

Berne va œuvrer à former le personnel administratif et la société civile sur les questions des droits de l'homme, ainsi qu'à d'autres actions possibles pour aider à la réconciliation de la population libyenne. «Le processus de réconciliation entre les ennemis d'hier, l'ancienne opposition et les partisans de l'ancien régime, touche toute la population», explique Michel Gottret. Et cela prend du temps.

Un potentiel touristique?

Le boom économique de la Libye va lui aussi se faire attendre.

Le pays est actuellement axé sur le renforcement des institutions étatiques. Jusqu'aux élections, le gouvernement de transition ne peut quasiment pas signer de nouveaux contrats avec des sociétés étrangères. Les entreprises de construction ne sont par exemple pas encore définitivement de retour, ainsi les grues à travers le pays restent toujours immobiles, souligne en substance l'ambassadeur.

Michel Gottret pointe un aspect positif: la production pétrolière. Avec 1,3 million de barils par jour, elle a augmenté à plus de 70% de son niveau d'avant-guerre.

En 2010, selon le Fonds monétaire international (FMI), la production était de 1,77 million de barils par jour, alors qu'en 2011 elle chutait à un demi-million de barils, avec un arrêt presque complet de la production durant la guerre.

La Libye a véritablement un grand potentiel, également s'agissant du secteur du tourisme, selon Michel Gottret. Mais le pays doit absolument diversifier son économie à l'avenir.

Aujourd'hui, les recettes publiques s'appuient à 90% sur le secteur pétrolier. (ats/Newsnet)

Créé: 21.02.2012, 09h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

10 Commentaires

razla casquette

21.02.2012, 10:08 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Pétrole, pétrole, pétrole... Répondre


Leon Free

21.02.2012, 11:36 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Berne va œuvrer à former le personnel administratif et la société civile sur les questions des droits de l'homme. Quelle bonne nouvelle. Lorsque le nouveau gouvernement instaurera la Charia, cela nous fera de belles jambes. Répondre



Sondage

Les petits Romands doivent-ils désormais apprendre l'anglais avant l'allemand?




Sondage

La Suisse doit-elle soutenir la candidature de Sepp Blatter à la présidence de la FIFA?



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

L'homosexualité est-elle encore trop montrée du doigt en Suisse?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne