Lundi 26 juin 2017 | Dernière mise à jour 01:29

Site de délation de l’UDC La réaction des internautes et celle du matin.ch

Vous avez été nombreux à commenter, sur notre site et sur les réseaux sociaux, l’offensive anti-profs de gauche des jeunes agrariens. Voici le bilan.

L’avis de Raphaël Pomey, journaliste au matin.ch

Que l’on veille à ne pas laisser les classes se transformer en salles de meetings politiques, pourquoi pas. Mais est-ce vraiment le rôle d’un parti de se substituer aux parents et aux associations de parents d’élèves pour contrôler cela? Pas sûr.

Pire, le droit que se réservent les jeunes UDC d’écrire directement aux profs et écoles «dénoncées», pour les remettre dans le droit chemin, est un fonctionnement digne des pires régimes autoritaires.

Si l’on entend lutter contre un «endoctrinement» des ados, quel qu’il soit, orientons-les vers des sources crédibles ou vers des bibliothèques. A la place, le site freie-schule.ch se contente pour l’heure de montages grotesques faisant du réchauffement climatique un mythe, et on ose à peine imaginer la neutralité des sources qui seront proposées aux jeunes pour se désintoxiquer intellectuellement.

Enfin, on ne nous ôtera pas de l’esprit qu’encourager des ados à «balancer» anonymement des adultes déjà constamment sous pression est un procédé assez étonnant de la part d’une formation politique qui se veut garante des valeurs traditionnelles.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le tout nouveau site de dénonciation anti-profs de gauche des jeunes UDC n’a laissé personne indifférent. Censée lutter contre «l’endoctrinement gauchiste» en classe, cette plateforme, bientôt en français, est parfois perçue comme une réponse opportune à un réel problème de société ou alors, plus souvent, comme un dérapage inquiétant.

Quelques-unes de vos réactions:

«L’UDC se substitue aux principaux concernés, soit les associations de parents d’élèves, organisations d’étudiants et d’enseignants, statutairement sans but lucratif, neutres sur les plans politique et confessionnel - Cette manipulation, de la part de l’UDC, est à rejeter fermement.»

«L'école doit être apolitique...» Certes, mais là c'est un parti politique qui se propose de le contrôler!»

«Bon, ils officialisent la délation à l'école. Plus personne n’a intérêt à dire que Guillaume Tell est une légende, ou que le taux de CO2 en Suisse est un de plus élevés d'Europe. On ouvrira bientôt les goulags?»

«La délation élevée au rang d'acte patriotique... exactement comme en Allemagne en 33 ou aux USA à l'époque du maccarthysme ! Ce parti prouve une fois de plus où sont ses références!»

«A partir du moment où nous payons des impôts pour en avoir une bonne éducation je ne vois pas pourquoi nous ne devons pas surveiller ceux à qui nous payons.»

«Beaucoup trop de profs prennent les salles de cours pour des meetings politiques.» (Le Matin)

Créé: 01.09.2014, 16h14


Sondage

Devoir adopter des chatons par paire comme le veulent les refuges, est-ce raisonnable?




Publicité

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.