ACCUEIL 28.8.2014 Mis à jour à 11h03

Le Conseil fédéral durcit ses sanctions envers la Syrie

Prise de mesures

Le Conseil fédéral a décidé vendredi de mesures analogues à celles prises par l'UE il y a trois semaines. Outre l'élargissement des restrictions déjà en cours, elles concernent notamment les relations bancaires et le fret aérien.

Mis à jour le 08.06.2012 8 Commentaires
Pour l'instant, la communauté internationale est impuissante face aux violences en Syrie.

Pour l'instant, la communauté internationale est impuissante face aux violences en Syrie.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Les avoirs de la Banque centrale de Syrie en Suisse seront gelés et plus aucune relation bancaire, même privée, ne pourra être nouvellement conclue entre des établissements financiers actifs en Suisse et des banques syriennes.

Le commerce de nouvelles obligations émises par l'Etat syrien sera interdit, de même que la conclusion de nouvelles assurances ou réassurances avec Damas.

Les vols de fret des compagnies aériennes syriennes au départ ou à destination de la Suisse seront également prohibés. Ces nouvelles mesures complètent l'extension de sanctions déjà en cours, les premières ayant été prononcées le 18 mai et régulièrement étendues depuis.

L'interdiction d'exporter du matériel destiné à l'industrie pétrolière et gazière sera ainsi élargie à la construction de nouvelles centrales électriques et à la surveillance des communications téléphoniques et Internet. Il sera également interdit de fournir des services ou des financements dans le cadre de telles activités. Le commerce de métaux précieux et de diamants avec l'Etat syrien sera également proscrit.

Dès samedi

Les sanctions entrent en vigueur samedi. En édictant des mesures similaires à celles appliquées par Bruxelles, la Suisse veut faire pression sur le président Bachar el-Assad et éviter en outre d'être utilisée pour contourner les interdictions en place dans l'UE.

Les sanctions mises en oeuvre jusqu'à présent comprennent des embargos sur les biens militaires, sur les biens pouvant être utilisés à des fins de répression interne et sur le pétrole. Elles comptent aussi une interdiction de fournir des pièces et des billets. Les voyages de 128 personnes et 43 entreprises étroitement liées au régime du président Assad ou participant activement à la répression sont en outre limités.

A l'heure actuelle, les sanctions financières ont entraîné, en Suisse, le gel d'avoirs à hauteur de 70 millions de francs. On ignore encore les montants en jeu dans le gel prononcé des avoirs de la Banque centrale de Syrie. (ats/Newsnet)

Créé: 08.06.2012, 15h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

8 Commentaires

Jean-François Chappuis

08.06.2012, 23:23 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

C'est bientôt le moment que le Conseil Fédéral prennent des mesures contre ce régime sanguinaire, que la Russie et la Chine portent à bout de bras. Depuis un certain temps, personne n'ose lever le petit doigt et tout le monde se regardent en chien de faïence. En espérant que l'autre fera le 1er pas... Répondre


phlug phlug

09.06.2012, 08:33 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

.... sa femme qui dépense "son" fric dans les magasins de luxe alors que SON peuple se fait ASSASSINER par les sbires de son mari. Mais je cranis que le sniper ne suffise pas, en effet, le jour où il tombera ce sera le chaos, comme chez les voisins et on sera repartis pour un tour ! La démocratie c'est bien joli mais dans des pays qui depuis des siècles vivent dans la soumission c'est très dur. Répondre



Sondage

La Suisse doit-elle soutenir la candidature de Sepp Blatter à la présidence de la FIFA?



Sondage

La présence de la mafia en Suisse vous inquiète-t-elle?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Le texte de l'initiative Ecopop comporte une grave erreur de traduction en français: faut-il reporter le vote?




Sondage

L'homosexualité est-elle encore trop montrée du doigt en Suisse?