ACCUEIL 21.12.2014 Mis à jour à 15h01

Le Conseil fédéral vole au secours des abeilles

Insectes menacés

Face à l'hécatombe des abeilles, décimées par les maladies, le gouvernement a fixé en urgence mercredi la base légale pour la création d'un service sanitaire apicole.

Mis à jour le 23.05.2012 13 Commentaires

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Pour lutter contre la disparition des abeilles, la Suisse se dote d'un service sanitaire apicole.

Le Conseil fédéral a fixé mercredi la base légale pour sa création et défini ses tâches. Le nouveau service sera notamment chargé de former les apiculteurs.

L'ordonnance entrera en vigueur le 1er janvier 2013. Après 8 ans, le Conseil fédéral décidera s'il reconduit ou non le service sanitaire apicole. Les coûts, quelque 750'000 francs par an, seront pris en charge à raison de 20% par la branche, 40% par la Confédération et 40% par les cantons.

Les maladies des abeilles représentent un gros problème pour les apiculteurs, rappelle le Conseil fédéral. Plusieurs dangers mortels menacent ces insectes: l'acarien Varroa, importé en Suisse il y a environ 25 ans, les virus qu'il véhicule, ainsi que la loque européenne. Cet hiver, la moitié des colonies ont péri: une hécatombe d'une ampleur sans précédent en Suisse.

Pour prévenir et combattre efficacement ces maladies, il faut des connaissances scientifiques étendues. Le service sanitaire apicole sera donc chargé de la formation et de la formation continue des personnes actives dans le secteur apicole.

Il devra également favoriser les échanges entre la recherche scientifique, les autorités chargés de la lutte contre les épizooties des abeilles et les apiculteurs. Au nombre des tâches du service figurent également la surveillance de la santé des abeilles et l'élaboration d'un programme sanitaire national. (ats/Newsnet)

Créé: 23.05.2012, 11h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

13 Commentaires

niki marshall

23.05.2012, 14:32 Heures
Signaler un abus 14 Recommandation 0

Les fabricants de pesticides devraient financer cette campagne et non la collectivité publique, nous sommes également des victimes tout comme ces abeilles ! Répondre


Charles Ducon

23.05.2012, 12:37 Heures
Signaler un abus 9 Recommandation 0

Ouais très bien pour une fois que c'est rapide!!!!!!!Etonnant..non....Pourquoi attendre 2013,C'EST TOUT SUITE:::Non de Dieu Répondre



  • Les reportages vidéo du Matin

    Les reportages vidéo du "Matin"

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne