Samedi 24 septembre 2016 | Dernière mise à jour 23:32

Darknet Le FBI fait interpeller un Vaudois chez lui

Un informaticien est accusé d’avoir créé un site de vente d’armes, de drogues et de faux papiers.

Le site Black Market, créé par le Vaudois, proposait des armes de guerre, payables avec la monnaie virtuelle Bitcoin, comme en témoigne la capture d’écran ci-dessus. Il y a dix jours, il a été fermé par le FBI avec 26 autres sites.

Le site Black Market, créé par le Vaudois, proposait des armes de guerre, payables avec la monnaie virtuelle Bitcoin, comme en témoigne la capture d’écran ci-dessus. Il y a dix jours, il a été fermé par le FBI avec 26 autres sites. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un fusil d’assaut AK47 plaqué en or 24 carats, un kilo de cocaïne d’une pureté de 94%, une carte d’identité australienne, des faux billets de 50 euros ou encore un permis de conduire de l’Etat de Californie.

Ces produits étaient proposés sur Black Market, un magasin en ligne accessible sur le Darkweb, la face cachée d’Internet. L’utilisation de la monnaie virtuelle Bitcoin et du logiciel Tor étaient censées garantir l’anonymat des acheteurs et des vendeurs. Et pourtant. Ce jeudi 6 novembre, au petit matin, la police vaudoise a débarqué au domicile du créateur de Black Market, dans la région lausannoise.

Cette perquisition faisait partie d’une vaste opération visant les «Darkmarkets». Baptisée Onymous, cette action coup-de-poing initiée par le FBI s’est déroulée simultanément aux Etats-Unis et dans seize pays européens. Au total, 27 plates-formes de vente en ligne ont été fermées.

Procédure ouverte en Suisse

Le Vaudois a avoué qu’il était bien l’administrateur du site en question, explique le procureur Yves Nicolet. Mais il a aussi affirmé qu’il s’agissait en réalité d’une escroquerie: il aurait encaissé l’argent des acheteurs, sans jamais livrer la marchandise. Dit-il la vérité? Depuis quand exploitait-il ce filon? Combien cela lui a-t-il rapporté? Autant d’éléments que l’enquête devra déterminer.

En plus du volet américain, une procédure est désormais également ouverte contre lui en Suisse pour avoir proposé à la vente des produits illicites. «Le fait que cela se passe sur internet n’atténue en rien la gravité de cette infraction pénale poursuivie d’office, souligne Yves Nicolet. Le suspect risque une peine privative de liberté.»

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

(Créé: 15.11.2014, 22h53)

Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.