ACCUEIL 31.5.2016 Mis à jour à 05h00

Le FBI fait interpeller un Vaudois chez lui

Darknet

Un informaticien est accusé d’avoir créé un site de vente d’armes, de drogues et de faux papiers.

Par Alexandre Haederli. Mis à jour le 16.11.2014 8 Commentaires
Le site Black Market, créé par le Vaudois, proposait des armes de guerre, payables avec la monnaie virtuelle Bitcoin, comme en témoigne la capture d’écran ci-dessus. Il y a dix jours, il a été fermé par le FBI avec 26 autres sites.

Le site Black Market, créé par le Vaudois, proposait des armes de guerre, payables avec la monnaie virtuelle Bitcoin, comme en témoigne la capture d’écran ci-dessus. Il y a dix jours, il a été fermé par le FBI avec 26 autres sites.
Image: DR

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Un fusil d’assaut AK47 plaqué en or 24 carats, un kilo de cocaïne d’une pureté de 94%, une carte d’identité australienne, des faux billets de 50 euros ou encore un permis de conduire de l’Etat de Californie.

Ces produits étaient proposés sur Black Market, un magasin en ligne accessible sur le Darkweb, la face cachée d’Internet. L’utilisation de la monnaie virtuelle Bitcoin et du logiciel Tor étaient censées garantir l’anonymat des acheteurs et des vendeurs. Et pourtant. Ce jeudi 6 novembre, au petit matin, la police vaudoise a débarqué au domicile du créateur de Black Market, dans la région lausannoise.

Cette perquisition faisait partie d’une vaste opération visant les «Darkmarkets». Baptisée Onymous, cette action coup-de-poing initiée par le FBI s’est déroulée simultanément aux Etats-Unis et dans seize pays européens. Au total, 27 plates-formes de vente en ligne ont été fermées.

Procédure ouverte en Suisse

Le Vaudois a avoué qu’il était bien l’administrateur du site en question, explique le procureur Yves Nicolet. Mais il a aussi affirmé qu’il s’agissait en réalité d’une escroquerie: il aurait encaissé l’argent des acheteurs, sans jamais livrer la marchandise. Dit-il la vérité? Depuis quand exploitait-il ce filon? Combien cela lui a-t-il rapporté? Autant d’éléments que l’enquête devra déterminer.

En plus du volet américain, une procédure est désormais également ouverte contre lui en Suisse pour avoir proposé à la vente des produits illicites. «Le fait que cela se passe sur internet n’atténue en rien la gravité de cette infraction pénale poursuivie d’office, souligne Yves Nicolet. Le suspect risque une peine privative de liberté.»

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Créé: 15.11.2014, 22h53

8

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

8 Commentaires

Oliver Kool

16.11.2014, 14:09 Heures

Vouloir escroquer des gens qui veulent acquérir des armes de guerres de façon illégale, est surement la meilleur façon de finir au fond d'un lac, les pieds enchainés à un cube de béton. Répondre


Milot On_line

16.11.2014, 00:26 Heures

Toutes les manières sont bonnes pour se faire des ronds.Lui ça ne lui a pas réussi, il y en aura d'autres, je voudrais savoir combien il va ramasser pour avoir voulu vendre du vent? Répondre



Sondage

La Suisse est-elle trop prudente dans l'utilisation de l'alerte-enlèvement?




Sondage

Etes-vous choqué que Swisscom offre un traitement de faveur aux parlementaires?




Les salaires à plus d'un million des grands patrons sont-ils justifiés?

Oui, ils font aussi gagner des millions

 
21.0%

Non, c'est hors de proportion

 
76.1%

Je n'ai pas d'avis sur la question

 
2.9%

2713 votes au total

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Sondage

Irez-vous voir les films primés au dernier Festival de Cannes?