ACCUEIL 16.9.2014 Mis à jour à 21h10

«Le Gripen amélioré sera un bon avion pour la Suisse»

Avions de combat

Le ministre de la Défense Ueli Maurer justifie le choix de l'avion Saab. Face aux attaques qui se sont multipliées ces derniers jours, l'UDC zurichois persiste et signe. Interview.

Interview: Xavier Alonso, Berne. Mis à jour le 14.02.2012 46 Commentaires
Le conseiller fédéral Ueli Maurer défend le choix du Gripen comme nouvel avion de combat pour la Suisse.

Le conseiller fédéral Ueli Maurer défend le choix du Gripen comme nouvel avion de combat pour la Suisse.
Image: Keystone

Articles en relation

[Alt-Text]

Ce mardi après-midi, Ueli Maurer a balayé les critiques parues ces derniers jours dans la presse. Les évaluations n’ont pas été truquées et les rapports qui jugeaient le Gripen insatisfaisant ne sont plus d’actualité, a martellé le conseiller fédéral UDC. Le chef de l’armée André Blattmann, le chef des forces aériennes Markus Gygax et le directeur d’Armassuisse, Ulrich Appenzeller étaient présents pour appuyer la parole du ministre de la Défense, selon qui le Gripen est l’avion optimal pour la Suisse. Il développe ici ses arguments.

Certains craignent une explosion de la facture finale du Gripen. La Suède voulait à tous prix un partenaire. Ne serait-il pas judicieux d’obtenir un contrat d’Etat à Etat?

Nous ferons le maximum pour trouver une bonne collaboration technique afin de diminuer les coûts pour la Suisse et pour la Suède. Pour le moment, on examine toutes ces questions. Mais un contrat de gouvernement à gouvernement ne me paraît pas envisageable.

On a évoqué une nouvelle offre de Saab qui pourrait céder ses 22 avions pour une somme entre 2,5 et 2,8 milliards?

Je pense qu’on arrivera à un prix en dessous de 3 milliards. Mais pour les détails, nous sommes en pleine négociations. Et on ne peut pas s’exprimer.

Il est question de nouveaux rapports d’évaluation sur les performances du Gripen. Pourquoi ne pas les rendre publics? Ou du moins les communiquer aux parlementaires de la commission de sécurité?

Lors du choix du Gripen, nous avons expliqué que cet avion répond à toutes nos exigences. Nous n’avons rien de vraiment nouveau à communiquer. Le Gripen amélioré sera un bon avion pour la Suisse. Et on ne peut pas mettre sur la place publique tous les détails et des points de performance qui sont des secrets militaires.

Mais les mauvais résultats des premières évaluations en 2008 sont, elles, publiques!

Parce que les résultats ont été volés. L’armée et mon département n’ont jamais rien publié. Et j’espère que le Ministère public de la Confédération, qui a ouvert une enquête, trouvera l’auteur de ces fuites.

Réellement, ne connaissiez-vous pas le rapport négatif sur le Gripen? C’était ma première impression. Parce que dans les médias, ce rapport était annoncé comme une grande histoire. Et cela ne me disait rien… Mais hier, lundi, quand j’ai vraiment pris connaissance des faits, j’ai du rectifier. Je connaissais ce rapport et il ne disait rien de neuf. Moi aussi j’ai été trompé par les médias.

Va-t-on acheter un avion insuffisant?

Le Gripen amélioré satisfait à toutes les exigences. Ce rapport qui jugeait le Gripen insuffisant est daté. Comme l’ont été les articles parus dans les journaux du dimanche. Les quatre prochaines années nous allons développer cet avion avec le constructeur.

Un seul Gripen type EF existe, qui n’a pu être testé par des pilotes suisses. Comment être certain qu’il répondra aux attentes?

Il y répondra. Parce que c’est le nouveau Gripen. Et parce que Saab fait des avions depuis des dizaines d’années. Nous connaissons le potentiel de développement de cette entreprise quand elle améliore ses produits.

M. Maurer, les critiques ne vous ont pas épargné depuis la décision d’achat d’un avion. L’image de l’armée, aussi, a été écornée. Etes-vous en mesure de restaurer la confiance?

La discussion continue. Comme toujours quand il s’agit d’armée. Mais je pense que nous avons toujours une solide majorité en faveur de l’armée dans ce pays. Et une minorité qui critique sans cesse tout ce que l’on fait.

Aujourd’hui, l’état-major de l’armée a fait bloc autour de cet avion!

Cet état d’esprit va continuer jusqu’à la votation. Car il faut toujours expliquer, informer la population. Il faut répondre à toutes les questions qui se posent. Mais c’est normal, lors de chaque achat d’avion en Suisse, il y a toujours un débat de plusieurs années. Car dans ce pays, tout le monde est expert en avions militaires.

(Newsnet)

Créé: 14.02.2012, 17h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

46 Commentaires

Gary Vonlanthen

14.02.2012, 18:38 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

Ueli Maurer est gentiment en train de devenir le Bulat Chagaev du Conseil fédéral. Il ne fait que se contredire et ne sait plus du tout où il en est (l'a-t-il su un jour, d'ailleurs... ?).
Merci de dégager très rapidement en faveur d'une personne apte à comprendre ce qu'elle fait et surtout, apte à lire les rapports qui lui sont transmis.
Und tschüss !
Répondre


jle 12

14.02.2012, 19:06 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Il est encore plus incroyable que l'on pensait, notre Ueli national : "Ma 1ère impression était que je ne connaissais pas le fameux rapport Mais hier, lundi, quand j’ai vraiment pris connaissance des faits, j’ai du rectifier. Je connaissais ce rapport et il ne disait rien de neuf. Moi aussi j’ai été trompé par les médias..." Quant à moi, je maintiens ma 1ère impression, M. Maurer démissionnez ! Répondre



Sondage

Armée: faut-il autoriser le retour des munitions de poche dans les foyers suisses?




Équiper les policiers de minicaméras lors de leurs interventions, est-ce une bonne idée?

Oui, car cela renforcerait l'efficacité des interventions.

 
52.5%

Non, car il y aurait trop d'effets pervers.

 
15.3%

Peut-être, mais la pratique devrait être solidement réglementée,

 
32.2%

1832 votes au total

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne