Mardi 27 septembre 2016 | Dernière mise à jour 13:50

Assemblée du PDC Le PDC veut punir les responsables de l’attaque contre la BNS

Le président du parti, Christophe Darbellay, s'en est pris violemment à ceux qui ont livré les données bancaires de Philipp Hildebrand. Le PDC a par ailleurs donné ses consignes de vote pour le 11 mars.

Les délégués étaient réunis samedi à Einsiedeln, dans le canton de Schwytz

Les délégués étaient réunis samedi à Einsiedeln, dans le canton de Schwytz Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Ceux qui voulaient inscrire le secret bancaire dans la Constitution l’ont torpillé» en donnant à la presse nationale et internationale les données bancaires de Philipp Hildebrand, a déclaré samedi le président du PDC Christophe Darbellay. C’est grave, selon lui.

L’attaque contre le président de la BNS est d’abord une attaque contre l’indépendance de l’institution. Le PDC estime que la BNS doit rester indépendante, mais le parti attend du conseil de banque qu’il présente rapidement un règlement interne plus sévère, notamment en matière de spéculation sur les devises.

Philipp Hildebrand a fait «une erreur, c’est clair». Mais les responsables de cette attaque contre la Suisse doivent être poursuivis et punis, a encore déclaré Christophe Darbellay aux délégués du PDC réunis à Einsiedeln (SZ).

Dossier européen

Avec l’arrivée de Didier Burkhalter aux affaires étrangères, «on s’attend à un nouveau départ pour la politique extérieure», a déclaré le président du PDC. La Suisse doit à nouveau se concentrer sur le dossier européen.

M. Darbellay estime qu’il n’y a pas d’alternative aux accords bilatéraux et qu’il faut en conclure de nouveaux, notamment sur l’électricité. La libre circulation avec l’UE est un succès, mais tout n’est pas parfait.

A Genève, au Tessin et dans le Jura, par exemple, «la pression est très grande et elle ne s’exerce pas que sur le marché du travail», mais aussi sur le logement et les transports. Christophe Darbellay en a profité pour lancer un appel aux entreprises: «Recrutez des Suisses».

Les mesures d’accompagnement doivent en outre être appliquées «sans la moindre concession». Chaque infraction constitue «une lourde hypothèque pour la poursuite de la voie bilatérale».

Criminalité

Il faut aussi lutter plus intensivement contre la criminalité en supprimant les jours-amendes et en réintroduisant les courtes peines de prison. Les étrangers devraient pouvoir purger leur peine dans leur pays d’origine, a encore déclaré le conseiller national valaisan.

De la part des migrants, le PDC estime qu’on peut exiger d’eux qu’ils parlent une langue officielle suisse, qu’ils connaissent le droit en vigueur dans le pays et l’acceptent. Les procédures d’asile doivent en outre être accélérées.

La conseillère fédérale Doris Leuthard s’est aussi exprimée devant les délégués de son parti. Elle a dressé un état de la situation de la Suisse. Selon la ministre, le pays est «le top du top» en matière économique malgré la crise.

Pour rester au sommet des classements et toujours être au «top» dans 20 ans, la Suisse doit avoir le courage de se lancer sur de nouvelles voies. Le pays a besoin d’idées innovantes pour maintenir notre industrie au sommet.

Mots d’ordre

Le parti a aussi donné ses mots d’ordre pour les votations fédérales du 11 mars. C’est oui à l’initiative sur l’épargne- logement, à la règlementation du prix du livre et au contre-projet à l’initiative «pour des jeux d’argent au service du bien commun».

Le PDC recommande par contre de voter non à l’initiative «pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires» et à l’initiative «six semaines de vacances pour tous». (ATS/nxp)

(Créé: 21.01.2012, 11h57)

Sondage

La retraite à 67 ans est-elle envisageable?





Sondage

Est-ce une bonne chose d'avoir supprimé les cours obligatoires pour chiens?




Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.