ACCUEIL 30.9.2014 Mis à jour à 15h38

Le PDC veut punir les responsables de l’attaque contre la BNS

Assemblée du PDC

Le président du parti, Christophe Darbellay, s'en est pris violemment à ceux qui ont livré les données bancaires de Philipp Hildebrand. Le PDC a par ailleurs donné ses consignes de vote pour le 11 mars.

Mis à jour le 21.01.2012 8 Commentaires
Les délégués étaient réunis samedi à Einsiedeln, dans le canton de Schwytz

Les délégués étaient réunis samedi à Einsiedeln, dans le canton de Schwytz
Image: Keystone

«Ceux qui voulaient inscrire le secret bancaire dans la Constitution l’ont torpillé» en donnant à la presse nationale et internationale les données bancaires de Philipp Hildebrand, a déclaré samedi le président du PDC Christophe Darbellay. C’est grave, selon lui.

L’attaque contre le président de la BNS est d’abord une attaque contre l’indépendance de l’institution. Le PDC estime que la BNS doit rester indépendante, mais le parti attend du conseil de banque qu’il présente rapidement un règlement interne plus sévère, notamment en matière de spéculation sur les devises.

Philipp Hildebrand a fait «une erreur, c’est clair». Mais les responsables de cette attaque contre la Suisse doivent être poursuivis et punis, a encore déclaré Christophe Darbellay aux délégués du PDC réunis à Einsiedeln (SZ).

Dossier européen

Avec l’arrivée de Didier Burkhalter aux affaires étrangères, «on s’attend à un nouveau départ pour la politique extérieure», a déclaré le président du PDC. La Suisse doit à nouveau se concentrer sur le dossier européen.

M. Darbellay estime qu’il n’y a pas d’alternative aux accords bilatéraux et qu’il faut en conclure de nouveaux, notamment sur l’électricité. La libre circulation avec l’UE est un succès, mais tout n’est pas parfait.

A Genève, au Tessin et dans le Jura, par exemple, «la pression est très grande et elle ne s’exerce pas que sur le marché du travail», mais aussi sur le logement et les transports. Christophe Darbellay en a profité pour lancer un appel aux entreprises: «Recrutez des Suisses».

Les mesures d’accompagnement doivent en outre être appliquées «sans la moindre concession». Chaque infraction constitue «une lourde hypothèque pour la poursuite de la voie bilatérale».

Criminalité

Il faut aussi lutter plus intensivement contre la criminalité en supprimant les jours-amendes et en réintroduisant les courtes peines de prison. Les étrangers devraient pouvoir purger leur peine dans leur pays d’origine, a encore déclaré le conseiller national valaisan.

De la part des migrants, le PDC estime qu’on peut exiger d’eux qu’ils parlent une langue officielle suisse, qu’ils connaissent le droit en vigueur dans le pays et l’acceptent. Les procédures d’asile doivent en outre être accélérées.

La conseillère fédérale Doris Leuthard s’est aussi exprimée devant les délégués de son parti. Elle a dressé un état de la situation de la Suisse. Selon la ministre, le pays est «le top du top» en matière économique malgré la crise.

Pour rester au sommet des classements et toujours être au «top» dans 20 ans, la Suisse doit avoir le courage de se lancer sur de nouvelles voies. Le pays a besoin d’idées innovantes pour maintenir notre industrie au sommet.

Mots d’ordre

Le parti a aussi donné ses mots d’ordre pour les votations fédérales du 11 mars. C’est oui à l’initiative sur l’épargne- logement, à la règlementation du prix du livre et au contre-projet à l’initiative «pour des jeux d’argent au service du bien commun».

Le PDC recommande par contre de voter non à l’initiative «pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires» et à l’initiative «six semaines de vacances pour tous». (ATS/Newsnet)

Créé: 21.01.2012, 11h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

8 Commentaires

Pablo Pampa

21.01.2012, 12:02 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Le PDC n'aime le secret bancaire que le jour où il lui permet de s'en prendre à l'UDC....
Il ne vient pas non plus à l'idée de ces messieurs qu'une fois le délit constitué (données volées à la Banque Sarasin) ne pas avoir transmis les informations à la justice aurait été faire preuve de complicité.
Il est clair que si l'informaticien s'était tourné vers M. Darbellay, tout aurait été étouffé.
Répondre


Alain Provist

21.01.2012, 13:40 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Je ne soutiens pas l'UDC, mais l'attitude de l'opportuniste Darbellay est exécrable.
Toute personne qui constate une irrégularité dans sa société doit la dénoncer. Le secret bancaire ne doit pas servir à couvrir des criminels. La place bancaire suisse a assez souffert de ces pratiques d'un autre temps.
Répondre



Sondage

En fait-on assez pour la protection des animaux sauvages?





Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Les Romands doivent-ils créer des caisses publiques cantonales?




Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!