Mercredi 24 août 2016 | Dernière mise à jour 12:24

Sens civique Le maire court pour arrêter des voleurs

A Delémont, Pierre Kohler n’a écouté que son courage mardi pour venir en aide à un retraité qui s’était fait voler un sac par deux jeunes. Grâce à lui, le duo a été arrêté.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le maire de Delémont qui poursuit des voleurs dans les rues de sa ville: cette scène insolite n’a pas échappé mardi matin aux badauds qui se promenaient dans le quartier commerçant de la capitale jurassienne. Et cette fois-ci, ce n’était pas de la fiction pour le héros de «Win Win», le film qui retrace son épopée chinoise quand il était conseiller national. Grâce à son courage, la police a même appréhendé deux malfrats!

Tout commence à 10 h 30 par un vol à la tire commis sur un trottoir dans les environs de la gare. «Je traversais la route pour aller boire un café quand j’ai vu deux jeunes déguerpir en courant», témoigne Pierre Kohler. Un retraité tente de suivre le duo en courant «nettement moins vite», selon l’observation du maire. Le malheureux s’écrie alors: «Ils m’ont volé mon sac.»

Il prend des raccourcis

Ni une ni deux, l’édile se lance à la poursuite des fuyards, un garçon et une fille. «Si le maire n’a pas de sens civique, qui en aura?» commente-t-il avec du recul. Le voleur file comme l’éclair, mais Pierre Kohler parvient à suivre sa complice. «Comme je connais bien ma ville, j’ai pu anticiper sa trajectoire et prendre des raccourcis.» A sa grande surprise, personne ne l’aide à intercepter la fugitive. Personne, sauf un automobiliste qui l’invite à monter dans sa voiture, mais le maire refuse de se lancer dans une course-poursuite jugée trop risquée.

C’est finalement dans un cul-de-sac qu’il barre le chemin à l’adolescente. «Pendant la course, j’ai appelé le commissaire. Mais là, la voleuse se tenait devant moi», raconte-t-il. «Je n’ai rien fait! Ne me touchez pas!» lui lance-t-elle. Quinze minutes haletantes se passent alors avant l’arrivée d’une patrouille composée de trois gendarmettes. «C’est mon devoir de poursuivre les malfrats, mais l’arrestation, c’est la tâche de la police», commente Pierre Kohler qui a pris soin d’éviter tout contact physique avec la voleuse, même quand celle-ci a appelé trois jeunes à la rescousse.

La police jurassienne ne tarde pas à mettre la main sur son complice, un récidiviste en situation illégale, souvent arrêté mais jamais expulsé. Après l’avoir auditionné, la procureure Laurie Roth a demandé sa mise en détention au Tribunal des mesures de contraintes. Et la voleuse devra répondre de son acte devant la justice des mineurs. Quant au sac contenant une grosse somme d’argent, il n’a toujours pas été retrouvé.

La conduite exemplaire du maire fait jaser dans les bistrots delémontains. «Je n’ai fait que mon devoir», explique celui qui refuse l’étiquette de justicier et finit par s’esclaffer: «Je suis surpris d’être aussi agile à 50 ans!» (Le Matin)

(Créé: 04.09.2014, 13h09)

Sondage

Les robots facteurs de La Poste sont-ils une bonne solution?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.