ACCUEIL 21.10.2014 Mis à jour à 12h05

Les Alémaniques touchent au «grisbi»

Argent

Le conseiller national Jean Christophe Schwaab a évoqué à Berne le «grisbi» cher aux «Tontons flingueurs». A sa grande surprise, des élus alémaniques ont compris qu’il parlait de pognon.

Par Renaud Michiels. Mis à jour le 19.06.2014 2 Commentaires
Le conseiller national Jean Christophe Schwaab s'est étonné de découvrir que les Alémaniques ont compris sa référence au «grisbi».

Le conseiller national Jean Christophe Schwaab s'est étonné de découvrir que les Alémaniques ont compris sa référence au «grisbi».
Image: Keystone

(Video: Youtube)

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

«J’étais vraiment sidéré. Mais c’est fabuleux. Osons prétendre qu’on peut presque y voir un joli signe de compréhension mutuelle voire de cohésion nationale», sourit Jean Christophe Schwaab. L’émerveillement amusé du conseiller national vient d’un débat mené mercredi autour de la loi sur le blanchiment d’argent. Lors de sa prise de parole, le socialiste vaudois a évoqué «des mallettes pleines de grisbi». Utilisant donc le terme d’argot désignant l’argent immortalisé dans les «Tontons flingueurs». Une scène mythique dans laquelle on voit un Francis Blanche saisi de tics nerveux arracher les billets des mains d’une pauvre jeune femme en hurlant: «Touche pas au grisbi, salope!»

«Il existe tout de même un röstigraben culturel», note Jean Christophe Schwaab. J’ai donc été surpris qu’après le débat plusieurs élus alémaniques viennent me parler du grisbi, des Tontons flingueurs ou des dialogues d’Audiard. Un Zurichois pur sucre m’a même lancé un «touche pas au grisbi». Sans toutefois aller jusqu’au bout de la tirade…»

Fort de cette réjouissante découverte, l’élu a donc tweeté ce matin: «Impressionné par le nombre d’élu-e-s alémaniques qui connaissent la signification du mot «grisbi»!:)» Et on trouve maintenant la scène sur son compte Twitter. Mais au fond tout ça est logique pour un débat sur le blanchiment. Car, pour citer à nouveau Audiard: «Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute.» (Le Matin)

Créé: 19.06.2014, 15h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Henri Philippe

19.06.2014, 16:21 Heures
Signaler un abus 38 Recommandation 11

Le plu grand hypocrite de Berne, qui fait tout pour destabiliser la place financière en votant des dispositions excessives (même pas demandées par l'OCDE et le GAFI) et après vient se plaindre en tant que syndicaliste des licenciements dans le secteur bancaire. Insupportable. Répondre


George Cegrothi

19.06.2014, 15:44 Heures
Signaler un abus 32 Recommandation 13

Fait-il de la comédie bouffe ou de la politique ? Répondre



Sondage

Faites vous confiance au Mouvement Scout de Suisse pour encadrer les randonnées de vos enfants?





Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce