Lundi 26 septembre 2016 | Dernière mise à jour 18:52

Lausanne Les Suisses de l'étranger veulent le vote électronique pour tous

«Le vote électronique pour tous !» : c'est ce que veulent les Suisses de l'étranger dont 370 délégués de l'organisation (OSE) se sont réunis samedi à Lausanne. Une pétition a été remise à Didier Burkhalter.

Le chef du DFAE, Didier Burkhalter, a exposé la politique du gouvernement envers les membres de la «Cinquième Suisse».

Le chef du DFAE, Didier Burkhalter, a exposé la politique du gouvernement envers les membres de la «Cinquième Suisse». Image: Keystone

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Le vote électronique pour tous !» : c'est ce que veulent les Suisses de l'étranger dont 370 délégués de l'organisation (OSE) se sont réunis samedi à Lausanne. Une pétition a été remise au conseiller fédéral Didier Burkhalter.

Pour leur 90ème Congrès annuel, les Suisses de l'étranger ont débattu de la mobilité, de l'innovation et des défis internationaux à venir pour la Suisse. Des intervenants de renom, tels qu'Elmar Mock, créateur de la Swatch, et Kurt Wüthrich, Prix Nobel de chimie, ont pris la parole. Le chef du DFAE, Didier Burkhalter, a exposé la politique du gouvernement envers les membres de la «Cinquième Suisse». Il s'est vu remettre une pétition demandant l'introduction rapide du vote électronique pour tous, pétition qui a recueilli 15'000 signatures.

Elmar Mock, créateur de la Swatch ainsi que le Prix Nobel de chimie Kurt Wüthrich, ont donné leur vision du thème de l'innovation. Pour Elmar Mock, l'innovation est le un moyen de développement d'un petit pays comme la Suisse; il a souligné que "les produits sortant de Suisse représentent aussi notre culture".

C'est pourquoi l'innovation joue un si grand rôle dans l'image de la Suisse sur la scène internationale. Le chimiste a noté que la majeure partie des professeurs des hautes écoles et universités du pays sont étrangers, ce qui montre l'ouverture de la Suisse au niveau international et qui cherche avant tout les meilleurs.

Dans son discours d'ouverture, le président de l'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE), l'ancien conseiller national genevois Jacques-Simon Eggly, a demandé l'adoption d'une loi fédérale sur les Suisses de l'étranger.

Pétition

La pétition demande au Conseil fédéral que toute personne disposant du droit de vote, en Suisse comme à l'étranger, puisse voter par Internet. Le but est que pour les élections fédérales de 2015, l'ensemble des expatriés suisses puissent exercer ses droits politiques par ce biais. Il y a en effet 700'000 Suisses qui vivent à l'étranger parmi lesquels 143'000 sont inscrits sur un registre électoral.

La démocratie directe doit s'adapter à la mobilité croissante de nos compatriotes et ce nouveau canal de vote est également une manière d'augmenter la participation des jeunes générations, estime l'OSE.

La Cinquième Suisse est un domaine d'action important pour la politique étrangère du Conseil fédéral; elle est au coeur de sa stratégie pour les années à venir et au centre de l'action du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a déclaré le conseiller fédéral Didier Burkhalter. Un projet de loi en cours d'élaboration pourrait reconnaître à l'organisation un statut d'interlocuteur privilégié de la Confédération.

Une autre base légale est en cours de révision : la loi sur l'instruction des Suisses de l'étranger. Elle pourrait se muer en une loi sur la présence de la formation suisse à l'étranger qui viserait notamment à l'affirmation du rôle des écoles suisses à l'étranger et au renforcement des liens des jeunes Suisses de l'étranger avec leur pays d'origine. Selon le conseiller fédéral, en parlant de formation et de recherche, on parle d'une des plus grandes forces de la Suisse, trop souvent méconnue.

Seize Suisses sur la lune

Johann Jakob Balmer, Jacques et Jean Bernoulli, William Otto Brunner, Leonhard Euler, Arnold Henri Guyot, Emil Theodor Kocher, Marc-Auguste Pictet, Walter Ritz, Horace Benedict de Saussure, Fritz Zwicky... La liste comprend 16 noms.

Tous ces Suisses sont nés entre le XVIe et le XXe siècle, tous sont des scientifiques : astronomes, physiciens, mathématiciens, horlogers, géographes, chirurgiens. La majorité d'entre eux a vécu et travaillé à l'étranger et ils ont un point commun, méconnu : l'Union astronomique internationale les a choisis pour donner un nom à seize cratères de la Lune, en reconnaissance de leur contribution à la science.

Albert Einstein, qui avait pris la nationalité suisse, a lui aussi, évidemment, "son cratère" sur la Lune. Chacun à leur façon, ces Suisses symbolisent les multiples liens qui existent entre la mobilité et l'innovation, thème du Congrès de l'OSE, selon le conseiller fédéral.

En Suisse, environ un tiers de tous les enseignants, la moitié des post-doctorants et un peu plus d'un cinquième des étudiants viennent de l'étranger. A l'inverse, près de 21% des étudiants qui ont obtenu un titre universitaire en 2008 ont séjourné à l'étranger. L'objectif de 20% à l'horizon 2020 que l'Europe s'est fixé est donc déjà atteint par la Suisse. Ces chiffres soulignent «l'ouverture scientifique» de la Suisse, a soulignà encore le chef du DFAE. (Sipa/nxp)

(Créé: 19.08.2012, 08h56)

Sondage

La nouvelle hausse annoncée de l'assurance-maladie vous ferait-elle pencher pour la création d'une caisse unique?





Sondage

Est-ce une bonne chose d'avoir supprimé les cours obligatoires pour chiens?




Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.