ACCUEIL 25.7.2016 Mis à jour à 17h35

Les Suisses n'ont pas l'amitié facile

Accueil

Une étude présente la Suisse comme un pays particulièrement inamical avec les expatriés. Surprise dans les milieux concernés par l’accueil de ces travailleurs venus de l’étranger.

Par Raphaël Pomey. Mis à jour le 21.01.2016 145 Commentaires
Et si les Suisses n’étaient pas très sympas? Cette semaine, cette question met le feu sur le Web suisse alémanique.

Et si les Suisses n’étaient pas très sympas? Cette semaine, cette question met le feu sur le Web suisse alémanique.
Image: Corbis

Les expatriés jugent les Suisses pas très sympas: surpris?

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Et si les Suisses n’étaient pas très sympas? Cette semaine, cette question met le feu sur le Web suisse alémanique. A l’origine du débat, une étude de la banque britannique HSBC, relayée par 20minuten.ch. Plus de 1000 lecteurs se sont déjà écharpés sur le sujet depuis deux jours. On y apprend que la Suisse a régressé du premier au dixième rang dans le hit-parade des destinations de rêve des expatriés, mais surtout que les Helvètes ne sont pas vraiment les champions de la chaleur humaine. Alors que la Confédération reste un eldorado pour faire du business, prière de la fuir pour qui veut se faire des amis! Au classement, seule la Suède est plus glaciale avec ses travailleurs étrangers. Quant à la possibilité d’avoir une vie sociale satisfaisante, notre pays est simplement le pire parmi les 39 testés.

Du côté du Groupement des entreprises multinationales, c’est la surprise: «En Suisse, la diversité culturelle est telle que je ne vois pas comment un expatrié pourrait se retrouver sur une île déserte, sans ami ou sans lien avec sa communauté d’origine», commente Arnaud Bürgin, secrétaire général. Il précise au passage que les entreprises représentées par son organisation, contrairement aux idées reçues, comptent la même proportion d’employés suisses que le reste de l’économie. Et d’ajouter: «Beaucoup d’expatriés, au terme de leur mission, font le choix de rester en Suisse, notamment à partir du moment où ils ont eu des enfants. Cela doit signifier que nous ne sommes pas si inamicaux que cela.»

Directeur de Présence Suisse, chargé de la promotion de la Suisse à l’étranger, Nicolas Bideau positive: «En lisant le rapport en détail, on s’aperçoit que, dans l’ensemble, la Suisse a une bonne image globale auprès de la communauté des expatriés. On arrive en 10e position sur 39 pays.» Il reconnaît toutefois que les Helvètes ne brillent pas par leur exubérance, au premier abord. «Mais une fois établie une certaine confiance, ils savent se montrer très chaleureux et fidèles en amitié sur le long terme. Tout cela n’est pas toujours bon pour notre image à court terme, c’est vrai; mais le Suisse aime bâtir durable et n’apprécie pas trop le bling-bling, voilà tout.»

(Le Matin)

Créé: 21.01.2016, 06h36

145

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

145 Commentaires

Jean SACHI

21.01.2016, 11:54 Heures

Le suisse est renfermé sur lui-même, bougon et renfrogné. Il habite un réduit, orne son balcon de géraniums et est méfiant avec l'étranger. Il n'aime que son pays et n'accepte rien de ce qui vient d'ailleurs (sauf le fric). Un bon suisse a deux enfants, fait l'armée, un carnotzet et a une photo du général Guisan dans son salon. (Texte pour les archives de la HSBC). Répondre


Jules Dupont

21.01.2016, 12:17 Heures

Surprenant ... les deux pays qui sont les plus "inamicaux" sont ceux en ont le plus en pourcentage de la population indigène ... je suis abasourdi .. Répondre



Sondage

La population suisse s'arme toujours plus. Vous sentez-vous en sécurité?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons