ACCUEIL 19.4.2014 Mis à jour à 08h32

Les Suisses voteront sur les réseaux de soins

Santé

Le référendum demandant au peuple de voter sur l'application des réseaux de soins intégrés («managed care») a été validé jeudi par la Chancellerie fédérale.

Mis à jour le 16.02.2012 2 Commentaires
Le dépôt des signatures le 9 janvier dernier à la Chancellerie fédérale.

Le dépôt des signatures le 9 janvier dernier à la Chancellerie fédérale.
Image: Keystone

Les Suisses voteront sur les réseaux de soins intégrés ("managed care"). Le référendum contre une modification de la loi a formellement abouti, avec 131'158 signatures valables, a annoncé jeudi la Chancellerie fédérale. C'est plus de 80'000 paraphes de plus que nécessaire.

En septembre dernier, après sept ans de travaux parlementaires, les Chambres fédérales adoptaient une révision de la loi sur l'assurance-maladie (LAMal) visant à promouvoir les réseaux de soins. Les socialistes s'y étaient opposés, regrettant notamment que les caisses-maladie ne soient pas obligées d'offrir des réseaux de soins sur tout le territoire.

Le référendum a été soutenu par de nombreuses sociétés médicales, dont la Fédération des médecins suisses (FMH). Prônant le "Libre choix du médecin pour tous", le comité référendaire dénonce le fait que le Parlement veuille pousser les patients à adhérer à un réseau de soins, les assurés s'y refusant subissant alors une hausse de leur franchise pouvant aller jusqu'à 1000 francs.

Par ailleurs, les réseaux des médecins existants doivent faire leurs preuves sur le libre marché. Le projet "managed care" récompense tous les réseaux de santé, y compris ceux qui travaillent mal. De surcroît, la loi impose aux réseaux de santé d'assumer la responsabilité budgétaire, ce qui est aussi "extrêmement" problématique aux yeux du comité référendaire. (ap/Newsnet)

Créé: 16.02.2012, 15h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

paul martin

16.02.2012, 18:21 Heures
Signaler un abus

Encore un cran de plus pour s'assugettir à des "systèmes" contrôlés par des cartels et des corporations. Cela ne fera pas baisser le coût de la santé. Une assurance facultative et des franchises librement choisies auraient été plus utilies. La science et la médecine font trop souvent abuis de leur position dominante. Quel est le contre-pouvoir ? Il n'en existe pas. Répondre


C. Forget

17.02.2012, 07:34 Heures
Signaler un abus

Avant 'adhérer à ces réseaux de soins et de vouloir nous pénaliser, il faudrait déjà qu'ils existent dans toute la Suisse. On n'est pas tous égaux ... Répondre



Sondage

Votre vie spirituelle vous porte à croire en...




Sondage

L'ourson 4 était menacé par son père: fallait-il que le zoo bernois l'euthanasie?



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce