Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 22:55

Infrastructure routière Les camionneurs roulent pour un 2e tube au Gothard

Association faîtière des camionneurs, l'ASTAG demande la création d'un fonds spécial pour les infrastructures routières «comprenant également une planification globale rail-route».

Les camionneurs militent pour la suppression des goulets d'étranglement sur les autoroutes.

Les camionneurs militent pour la suppression des goulets d'étranglement sur les autoroutes. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les camionneurs veulent un 2e tube au Gothard et la suppression des goulets d'étranglement sur les autoroutes.

Dans ce but, leur association faîtière, l'ASTAG, demande la création d'un fonds spécial pour les infrastructures routières "comprenant également une planification globale rail-route", a-t-elle annoncé vendredi.

«Un besoin de rattrapage»

L'Association suisse des transports routiers (ASTAG) considère qu'il existe "un besoin de rattrapage massif au niveau de l'entretien, de la modernisation et de l'aménagement des infrastructures routières".

"L'adaptation nécessaire de nos routes a été négligée durant des décennies", a déploré son président central Adrian Amstutz devant l'assemblée des délégués réunie à Genève.

En conséquence, la suppression des goulets d'étranglement sur le réseau des routes nationales est "de la plus grande importance". "Sans une vaste extension des capacités, on risque des bouchons, des accidents et une augmentation inutile des émissions polluantes", a mis en garde Adrian Amstutz.

Il considère que la construction d'un deuxième tunnel routier au Gothard est "absolument prioritaire". Il en va de la sécurité des usagers mais aussi de l'assainissement inévitable du tube existant. "Les concepts d'assainissement existants avec une fermeture totale de 900 jours sont complètement illusoires, purement théoriques et antiéconomiques", a dénoncé Adrian Amstutz.

Plus d'argent pour la route

L'association demande donc la création d'un fonds d'infrastructure routière (FIR) qui soit le pendant du FAIF (financement et aménagement des infrastructures ferroviaires). Le tout doit faire l'objet d'une planification globale comprenant à la fois le rail et la route.

Cette déclaration survient alors que le Conseil national vient de se prononcer jeudi pour l'augmentation de la vignette autoroutière à 70 francs par année, au lieu de 40. Le Conseil fédéral voulait la porter à 100 francs afin de financer l'entretien des 376 km de routes cantonales transférés dans le réseau des routes nationales, ainsi que de nouveaux tronçons.

Le compromis intervenu à la Chambre du peuple a été soutenu par une majorité "contre nature" entre les promoteurs de la route et ceux qui veulent, au contraire, en limiter l'extension. (ap/nxp)

(Créé: 01.06.2012, 14h39)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Les plus partagés Suisse