ACCUEIL 30.7.2014 Mis à jour à 23h55

«Les conseillers fédéraux seraient en campagne électorale continue»

Election du Conseil fédéral

La ministre de la Justice Simonetta Sommaruga (PS/BE) défend la position du Conseil fédéral qui ne veut pas être élu par le peuple. Interview.

Mis à jour le 16.05.2012 24 Commentaires
Simonetta Sommaruga:

Simonetta Sommaruga: "Lors d’une campagne électorale, les membres du Conseil fédéral seraient opposés les uns contre les autres"

Articles en relation

Partager & Commenter

Le Conseil fédéral craint-il le vote du peuple?

Non, le Conseil fédéral n’a pas du tout peur. Au contraire, le Conseil fédéral est content de la démocratie directe que nous avons en Suisse. Nous savons la population apte à choisir les bonnes personnes. Par contre, le Conseil fédéral doit tout de même mettre en garde contre les effets négatifs qu’aurait une votation populaire du Conseil fédéral.

Il pourrait y avoir des effets négatifs?

Par exemple, les membres du Conseil fédéral devraient faire une campagne électorale en continu. Nous aurions moins de temps pour faire notre travail au sein de nos départements. Lors d’une campagne électorale, les membres du Conseil fédéral seraient opposés et le risque est grand qu’ils travaillent les uns contre les autres. La cohésion du collège pourrait en souffrir. Je pense que la population veut et a le droit d’avoir un collège au gouvernement qui essaie de trouver les meilleures solutions pour tout le pays.

Pourtant l’élection par le peuple fonctionne bien dans de nombreux cantons...

Il y a certaines différences entre faire une campagne électorale dans un canton ou dans un pays. Tout d’abord, nous avons 26 cantons et nous aurions une grande campagne en quatre langues. Elle aurait un coût énorme. La question du rôle de l’argent s’il venait à être primordial dans une élection de ce type doit être posée. Aujourd’hui ce n’est pas le cas.

Vous craignez aussi une «partitocratie»?

Oui, dans un tel scénario, les partis politiques auraient beaucoup plus d’influence sur les membres du Conseil fédéral. Et il y a encore un autre point: le Conseil fédéral a aussi une grande activité sur le plan international. Ces voyages prennent du temps mais ils sont importants. S’il faut encore faire une campagne électorale à travers tout le pays, cela ne ferait qu’éloigner les conseillers fédéraux de leurs dossiers en cours.

Vous évoquez aussi le problème de la représentation linguistique, mais il existe déjà?

Avec cette initiative, la seule chose qui est réglée pour ce futur gouvernement du peuple est la représentation de deux élus issus de la Suisse francophone et italophone. Les initiants ont apparemment oublié les Romanches. En plus, pour les personnes de langue italienne ce sera très difficile. La mise en commun des deux bassins linguistiques fait que les cantons romands auront beaucoup plus de poids.

Le système actuel est-il donc idéal?

C’est du moins un processus éprouvé de longue date. Et il permet d’intégrer d’autres critères qui sont aujourd’hui importants: comme la représentation linguistique, le sexe, la région et l’expérience. Une élection par le peuple ne permettrait pas la prise en compte de tous ces critères.

Créé: 16.05.2012, 16h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

24 Commentaires

le peuple en a marre

16.05.2012, 16:34 Heures
Signaler un abus 14 Recommandation 0

Notre système politique était valable jusqu'à il y a 20 ans env. quand les politiciens avaient le sens de l'honneur,du devoir,le respect du peuple et de leur pays. Depuis les partis politiques ont totalement perverti le système,se vendant aux lobbies,ne se consentrant que sur leurs intérêts persos au détriment de la CH et de nos int. Voilà pourquoi ce système DOIT changer et le peuple élire les CF Répondre


Julien Theler

16.05.2012, 17:05 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

Elle a tout à fait raison lorsqu'elle met en avant l'effet néfaste que cela aurait sur le travail en commun : lorsque deux candidats pour une présidentielle "à la française" luttent durant toute une campagne, il n'y en a qu'un au pouvoir par la suite, ils n'ont pas à collaborer après s'être tiré dans les pattes durant des mois. En Suisse, ils auraient ensuite à travailler ensemble... Répondre



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce