Vendredi 30 septembre 2016 | Dernière mise à jour 11:55

Election du Conseil fédéral «Les conseillers fédéraux seraient en campagne électorale continue»

La ministre de la Justice Simonetta Sommaruga (PS/BE) défend la position du Conseil fédéral qui ne veut pas être élu par le peuple. Interview.

Simonetta Sommaruga:

Simonetta Sommaruga: "Lors d’une campagne électorale, les membres du Conseil fédéral seraient opposés les uns contre les autres"

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Conseil fédéral craint-il le vote du peuple?

Non, le Conseil fédéral n’a pas du tout peur. Au contraire, le Conseil fédéral est content de la démocratie directe que nous avons en Suisse. Nous savons la population apte à choisir les bonnes personnes. Par contre, le Conseil fédéral doit tout de même mettre en garde contre les effets négatifs qu’aurait une votation populaire du Conseil fédéral.

Il pourrait y avoir des effets négatifs?

Par exemple, les membres du Conseil fédéral devraient faire une campagne électorale en continu. Nous aurions moins de temps pour faire notre travail au sein de nos départements. Lors d’une campagne électorale, les membres du Conseil fédéral seraient opposés et le risque est grand qu’ils travaillent les uns contre les autres. La cohésion du collège pourrait en souffrir. Je pense que la population veut et a le droit d’avoir un collège au gouvernement qui essaie de trouver les meilleures solutions pour tout le pays.

Pourtant l’élection par le peuple fonctionne bien dans de nombreux cantons...

Il y a certaines différences entre faire une campagne électorale dans un canton ou dans un pays. Tout d’abord, nous avons 26 cantons et nous aurions une grande campagne en quatre langues. Elle aurait un coût énorme. La question du rôle de l’argent s’il venait à être primordial dans une élection de ce type doit être posée. Aujourd’hui ce n’est pas le cas.

Vous craignez aussi une «partitocratie»?

Oui, dans un tel scénario, les partis politiques auraient beaucoup plus d’influence sur les membres du Conseil fédéral. Et il y a encore un autre point: le Conseil fédéral a aussi une grande activité sur le plan international. Ces voyages prennent du temps mais ils sont importants. S’il faut encore faire une campagne électorale à travers tout le pays, cela ne ferait qu’éloigner les conseillers fédéraux de leurs dossiers en cours.

Vous évoquez aussi le problème de la représentation linguistique, mais il existe déjà?

Avec cette initiative, la seule chose qui est réglée pour ce futur gouvernement du peuple est la représentation de deux élus issus de la Suisse francophone et italophone. Les initiants ont apparemment oublié les Romanches. En plus, pour les personnes de langue italienne ce sera très difficile. La mise en commun des deux bassins linguistiques fait que les cantons romands auront beaucoup plus de poids.

Le système actuel est-il donc idéal?

C’est du moins un processus éprouvé de longue date. Et il permet d’intégrer d’autres critères qui sont aujourd’hui importants: comme la représentation linguistique, le sexe, la région et l’expérience. Une élection par le peuple ne permettrait pas la prise en compte de tous ces critères.

(Créé: 16.05.2012, 16h04)

Sondage

Faut-il introduire la préférence indigène lors des embauches?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.