Mardi 27 septembre 2016 | Dernière mise à jour 02:37

Mondial «Les émotions doivent sortir»

Philippe von Burg a essuyé des critiques suite à ses propos très durs et négatifs dimanche à l’encontre de l’équipe de Suisse. Des paroles qui exprimaient sa déception.

Philippe von Burg, journaliste RTS Sport, a tenu des propos durs à l'encontre de l'équipe de foot suisse.

Philippe von Burg, journaliste RTS Sport, a tenu des propos durs à l'encontre de l'équipe de foot suisse. Image: RTS/Jay LOUVION

Les commentateurs de la RTS doivent-ils se lâcher autant ?

Citations

«Oh là là ! C'est nul ! C'est nul cette première mi-temps !»

«Pourquoi on ne joue pas plus vite ? moi, je ne comprends pas, on est menés au score et on joue au ralenti.»

«1-1, c'est dans ems rêves, c'est une première mi-temps catastrophique de l'équipe de Suisse !»

«Lichtsteiner est très décevant ! Il devrait être un leader et c'est un leader dans le mauvais sens !»

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Von Burg voudrait pas arrêter de critiquer sa propre équipe?!» «Les commentaires de Ph. von Burg sont aussi insupportables que ceux de Christian Jeanpierre. Qu’il commente au lieu de râler.» «Les commentaires de von Burg sont simplement scandaleux pour un soi-disant professionnel, j’aurais cru entendre un type dans une buvette.» «Le pire Suisse du soir? Sans aucun doute monsieur von Burg qui doit ignorer la couleur de son passeport.» Dimanche soir, lors du match Suisse - Equateur, les téléspectateurs n’ont pas été tendres envers le commentateur de la rencontre, Philippe von Burg. Surtout lors de la première mi-temps, après le but encaissé par l’équipe de Suisse. De nombreuses personnes lui ont reproché via Twitter, Facebook ou par e-mail d’être trop négatif dans ses propos.

Beaucoup de tension

Joint au Brésil, le commentateur avoue avoir lui aussi reçu des réactions de téléspectateurs qui le trouvaient dur avec la Nati. Mais le Genevois, qui œuvre au micro en duo avec Alexandre Comisetti depuis 2007, explique avoir aussi reçu des félicitations. «Des personnes nous ont également remerciés d’avoir été objectifs et d’avoir dit les choses comme elles étaient.» Car il le maintient, lors de la première mi-temps, les Suisses étaient «à côté de leurs pompes».

Il explique ses propos durs par le contexte dans lequel ils ont été prononcés: «Il y avait beaucoup de tension aussi pour nous. A un moment donné, nous avons eu peur que le scénario du match contre le Honduras en 2010, où la Suisse n’avait pas inscrit le moindre but et avait été éliminée, se reproduise.» D’autant plus qu’Alexandre Comisetti et lui-même en sont persuadés: cette équipe de Suisse- là, elle a du potentiel et peut réussir un meilleur parcours que lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud.

«La préparation a été parfaite, il n’y a eu aucune blessure. Mais peut-être qu’on en attendait trop et qu’on a sous-estimé le mental.» Et plus que de la colère, comme l’avait sous-entendu Pascal Droz sur le plateau dimanche soir, c’est donc de la déception et de la frustration que Philippe von Burg a laissé échapper dans ses propos. «Le contexte est particulier. Et à chaud, en direct, certaines choses ne sont pas dites comme elles devraient. Mais les émotions aussi, elles doivent sortir.»

«Des aspects émotionnels»

Surtout pour cet habitué de la Nati. «Commenter l’équipe de Suisse, c’est particulier. Il y a d’autres aspects émotionnels qui entrent en jeu. Ce n’est pas comme commenter Espagne - Chili. Nous sommes nous aussi en quelque sorte supporters de cette équipe. Nous voulons qu’elle aille le plus loin possible.»

Après cette victoire acquise de haute lutte et sur le fil, Philippe von Burg officiera au micro de deux matches moins éprouvants pour ses nerfs: Belgique - Algérie cet après-midi et Espagne - Chili mercredi. Avant de retrouver l’équipe de Suisse vendredi pour le choc au sommet face à la France. (Le Matin)

(Créé: 17.06.2014, 07h06)

Sondage

La nouvelle hausse annoncée de l'assurance-maladie vous ferait-elle pencher pour la création d'une caisse unique?





Sondage

Est-ce une bonne chose d'avoir supprimé les cours obligatoires pour chiens?




Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.