Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 13:24

Conseil fédéral Les italophones devront encore se battre pour leur représentation

Par 19 voix contre 18, le Conseil des États a refusé un postulat de Raphaël Comte (PLR/NE) proposant d'étudier les moyens de mieux assurer une représentation équitable des régions du pays et des langues au sein du Conseil fédéral.

Depuis 1999, la Suisse italienne ne siège plus au gouvernement, a relevé Filippo Lombardi (PDC/TI).

Depuis 1999, la Suisse italienne ne siège plus au gouvernement, a relevé Filippo Lombardi (PDC/TI). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La dernière élection au Conseil fédéral, qui a vu le couronnement du Fribourgeois Alain Berset, a posé une nouvelle fois la question de la représentation des régions et des minorités linguistiques, a rappelé le Neuchâtelois. Si les francophones ont toujours été bien représentés, ce n'est pas le cas des italophones.

Depuis 1999, date de la suppression de la clause empêchant l'élection de deux conseillers fédéraux du même canton et du départ de Flavio Cotti, la Suisse italienne ne siège plus au gouvernement, a ajouté Filippo Lombardi (PDC/TI).

Pour lui, la représentation italophone n'est pas une question de minorité, mais de culture, de langue, de vision du monde, de composante enrichissant la Confédération. Luc Recordon (Verts/VD) a profité de l'occasion pou plaider en faveur d'un Conseil fédéral à neuf membres, comprenant six alémaniques, deux francophones et un italophone.

Au Parlement d'agir

La majorité n'a pas été sensible à ses arguments. Toutes les réflexions au sujet de la composition du gouvernement ont été faites, a assuré la ministre de la justice Simonetta Sommaruga. Même avec un nouveau rapport, le Conseil fédéral ne libérera pas le Parlement de ses devoirs.

Le gouvernement s'en remet donc au Parlement pour assurer une représentation équitable des minorités linguistiques et des régions en son sein. Il n'estime pas judicieux de garantir dans la constitution un siège aux italophones.

(ats/nxp)

(Créé: 29.02.2012, 11h22)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.