ACCUEIL 25.7.2014 Mis à jour à 17h51

Les lunettes pour enfants seront prises en charge

Remboursement

Le Conseil des Etats et Alain Berset sont revenus sur la décision de Didier Burkhalter en 2010. Les lunettes et les lentilles pour enfants seront à nouveau à charge de l'assurance maladie.

Mis à jour le 27.02.2012 7 Commentaires
«Les prix des lunettes ont chuté, il faudra en tenir compte», a déclaré Alain Berset.

«Les prix des lunettes ont chuté, il faudra en tenir compte», a déclaré Alain Berset.
Image: Keystone

Articles en relation

Le Conseil des Etats a transmis lundi par 34 voix contre 5 une motion du National. Alain Berset a promis de revenir sur la décision de Didier Burkhalter. Mais le montant remboursé sera moindre, a-t-il prévenu.

La suppression du remboursement, décidée en décembre 2010 par Didier Burkhalter alors qu'il était encore ministre de la santé, a suscité un tollé. Pourtant, le radical refusait encore de revoir sa position cet automne, lors de l'annonce des hausses des primes maladie. Selon lui, sa décision a fait baisser le prix des lunettes.

Son successeur Alain Berset est désormais prêt à faire marche arrière, a-t-il expliqué devant les sénateurs. Une nouvelle expertise a en effet changé la donne entretemps. Il en ressort que la plupart des défauts visuels qui ne sont pas liés à une maladie primaire doivent être traités chez un enfant pour éviter des complications qui pourraient avoir des conséquences irréversibles.

Et les frais engendrés par l'achat de lunettes sont vraisemblablement moins élevés que ceux d'un traitement d'une amblyopie ou l'opération d'un strabisme. «Avec ou sans le soutien du Parlement, je vais réintroduire l'aide visuelle dans le catalogue» des prestations remboursées, a déclaré le nouveau ministre.

Moins de 180 francs

Reste à savoir pour qui. Entre une limite d'âge à 13 ans et une autre 18 ans, Alain Berset tend à aller vers la seconde. Quant au montant de 180 francs qui prévalait jusqu'en 2011, il devrait être revu à la baisse. «Les prix des lunettes ont chuté, il faudra en tenir compte».

Seule une poignée de sénateurs se sont opposés à la motion, à l'instar de Felix Gutzwiller (PLR/ZH) qui a dénoncé entre autres l'effet arrosoir de ce remboursement. Devrait-on refuser de prendre en charge les frais d'une chimiothérapie parce que le patient est millionnaire?, a répliqué Liliane Maury Pasquier (PS/GE).

Et de rappeler que la Suisse est à peu près le seul pays au monde qui écarte tout le système dentaire de l'assurance maladie de base. «Avec les lunettes, c'est comme si on enlevait une deuxième partie du corps», a-t-elle lancé, en se demandant si on allait poursuivre avec les bras ou les jambes. (ats/Newsnet)

Créé: 27.02.2012, 18h25

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

7 Commentaires

C. Forget

27.02.2012, 18:53 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

La santé baisse avec l'âge tout comme la vision. On rembourse pour la santé mais pas pour les yeux.Ceux qui souffrent de déficience visuelle après 18 ans ne sont pas remboursés ou sont considérés comme guéris de leur déficience ? Aberrant et honteux.Quant aux soins dentaires n'en parlons pas, tous les suisses sont riches. C'est bien connu ! Répondre


puppets land

28.02.2012, 07:26 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Et les gugus qui économisent pour pouvoir enfin en finir avec ces lunettes qui ne sont pas remboursés par cette assurance maladie qui nous coute un bras pour pouvoir payer la chirurgie réfractive (soi-disant considérée comme chirurgie de confort...), également non remboursés par l'assurance maladie ni déductible des impots, mais a long terme, l'assurance y gagne et les impôts y gagnent non? pffff Répondre



Sondage

La série noire aérienne actuelle accroît-elle votre peur de prendre l'avion?





Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce