Mercredi 31 août 2016 | Dernière mise à jour 01:24

Hôtellerie suisse Les milieux touristiques approuvent l'initiative Weber

Les milieux du tourisme sont d'accord avec l'initiative Franz Weber. Mais ils demandent quelques adaptations, dont la possibilité de transformer des hôtels non rentables en appartements de vacances.

Christophe Juen: «Un hôtel rentable et bien dirigé n'a aucune raison d'affecter ses bâtiments à un autre usage.»

Christophe Juen: «Un hôtel rentable et bien dirigé n'a aucune raison d'affecter ses bâtiments à un autre usage.» Image: ARCHIVES/Keystone

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des paysages intacts contribuent à attirer les touristes. Les milieux du tourisme sont donc pour l'essentiel d'accord avec l'initiative Franz Weber visant à protéger le paysage des constructions trop envahissantes. Mais le projet d'ordonnance du Conseil fédéral nécessite quelques adaptations, dont la possibilité de transformer des hôtels non rentables en appartements de vacances.

La Fédération suisse du tourisme (FST) et "hotelleriesuisse" ont présenté mardi leur prise de position sur le projet d'ordonnance du Conseil fédéral relatif à l'initiative Franz Weber sur la limitation de la construction de résidences secondaires.

Flou juridique

Le succès de l'économie touristique repose sur l'attrait des destinations, a rappelé Dominique de Buman, président de la FST. Mais pour le conseiller national fribourgeois, le projet d'application laisse quelques questions ouvertes comme le sort des demandes d'autorisation de construire déposées entre le 11 mars dernier, date de l'acceptation par le peuple de l'initiative Weber, et la fin de l'année en cours. "Ce flou juridique paralyse l'économie".

Christoph Juen, patron d'"hotellerie suisse" a relevé "la nécessité vitale de maintenir la possibilité de transformer des hôtels existants non rentables en résidences secondaires", ou appartements de vacances, et d'envisager un changement d'affectation. "Des hôtels à l'abandon, voilà la pire des choses qui pourrait arriver au tourisme". La distinction entre hôtellerie et parahôtellerie ou appartement de vacances est en effet trop floue, selon de Buman. (ats/nxp)

(Créé: 12.06.2012, 17h17)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.