ACCUEIL 23.4.2014 Mis à jour à 18h36

Les milieux touristiques approuvent l'initiative Weber

Hôtellerie suisse

Les milieux du tourisme sont d'accord avec l'initiative Franz Weber. Mais ils demandent quelques adaptations, dont la possibilité de transformer des hôtels non rentables en appartements de vacances.

Mis à jour le 12.06.2012 2 Commentaires
Christophe Juen: «Un hôtel rentable et bien dirigé n'a aucune raison d'affecter ses bâtiments à un autre usage.»

Christophe Juen: «Un hôtel rentable et bien dirigé n'a aucune raison d'affecter ses bâtiments à un autre usage.»
Image: ARCHIVES/Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Des paysages intacts contribuent à attirer les touristes. Les milieux du tourisme sont donc pour l'essentiel d'accord avec l'initiative Franz Weber visant à protéger le paysage des constructions trop envahissantes. Mais le projet d'ordonnance du Conseil fédéral nécessite quelques adaptations, dont la possibilité de transformer des hôtels non rentables en appartements de vacances.

La Fédération suisse du tourisme (FST) et "hotelleriesuisse" ont présenté mardi leur prise de position sur le projet d'ordonnance du Conseil fédéral relatif à l'initiative Franz Weber sur la limitation de la construction de résidences secondaires.

Flou juridique

Le succès de l'économie touristique repose sur l'attrait des destinations, a rappelé Dominique de Buman, président de la FST. Mais pour le conseiller national fribourgeois, le projet d'application laisse quelques questions ouvertes comme le sort des demandes d'autorisation de construire déposées entre le 11 mars dernier, date de l'acceptation par le peuple de l'initiative Weber, et la fin de l'année en cours. "Ce flou juridique paralyse l'économie".

Christoph Juen, patron d'"hotellerie suisse" a relevé "la nécessité vitale de maintenir la possibilité de transformer des hôtels existants non rentables en résidences secondaires", ou appartements de vacances, et d'envisager un changement d'affectation. "Des hôtels à l'abandon, voilà la pire des choses qui pourrait arriver au tourisme". La distinction entre hôtellerie et parahôtellerie ou appartement de vacances est en effet trop floue, selon de Buman. (ats/Newsnet)

Créé: 12.06.2012, 17h17

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

vacances rentabilité

12.06.2012, 17:25 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Les appartements de vacances sont aussi en baisse de rentabilité. La Suisse est trop onéreuses Répondre


Jean D.

13.06.2012, 10:03 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Il est vrai que en tant que tourite c'est toujours mieux d'aller voir un beau paysage que du béton dans tous les coins ça c'est vrai !!! Répondre



Sondage

L'ourson 4 était menacé par son père: fallait-il que le zoo bernois l'euthanasie?



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce