ACCUEIL 1.11.2014 Mis à jour à 03h57

Les propos de Blocher suscitent de vives réactions

Patriotisme

«Les Romands ont une conscience nationale plus faible» estime l’ancien conseiller fédéral. Ces propos provoquent indignation et colère au-delà même de la frontière linguistique.

Par Pascal Schmuck, Zurich. Mis à jour le 13.02.2014 132 Commentaires

1/11 François Longchamp, Président du gouvernement genevois (PLR) dans «Le Temps»

«Au nom de quoi Christoph Blocher nous donne des leçons de patriotisme?»
Image: Keystone

   

Sondage

Comme le suggère Christoph Blocher, les Romands sont-ils des mauvais patriotes?

Oui.

 
29.8%

Non.

 
70.2%

2522 votes au total


Articles en relation

Galerie photo

Les votations du 9 février en images

Les votations du 9 février en images
Les Suisses acceptent de justesse l'initiative UDC «Contre l'immigration de masse», disent oui aussi au fonds ferroviaire, mais balaient l'initiative contre le remboursement de l'avortement. Images.

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Christoph Blocher a triomphé dimanche 9 février avec l'initiative de l'UDC «Contre l’immigration de masse» mais sa victoire n'est pas complète: tous les cantons romands ont en effet rejeté le texte, faisant ressortir le Röstigraben, déjà visible en 1992 avec le vote sur l'Espace Économique Européen (EEE).

Pour le vice-président de l'UDC, une seule explication à ce demi-revers: «Les Romands ont toujours eu une conscience nationale plus faible», comme l'explique l'ex-Conseiller fédéral dans une interview relayée par Le Temps et accordée à la Basler Zeitung, un journal qu'il contrôle.

Il se réjouit toutefois que l'initiative ait reçu un meilleur accueil que lors de la votation sur l'EEE. «Il y avait alors dans certaines communes romandes 90% de soutien pour une entrée dans l’EEE», se souvient-il. Il déplore en passant que les cantons de Zoug et Zurich aient rejeté l'initiative dimanche, relevant que les villes alémaniques n'ont pas été convaincues non plus.

Surpris par la victoire

Tout en réitérant sa foi dans les bilatérales, il rejette toutefois tout retour au Conseil fédéral mais il enjoint le gouvernement à mettre en œuvre le texte de l’initiative. «C’est son devoir», martèle Christoph Blocher. «S’il trouve cela trop difficile, il doit démissionner.»

Il rappelle que le Conseil fédéral est le «serviteur du peuple» et espère que les Conseillers fédéraux ne chercheront pas à tergiverser en relativisant ou en prétextant la difficulté à appliquer le verdict populaire.

Il a tout de même reconnu qu'il ne s'attendait pas à la victoire. «Je n'aurais jamais pensé que le peuple suisse avait cette force. Voter dans ces conditions, avec les menaces, en demande beaucoup.» (Le Matin)

Créé: 13.02.2014, 09h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

132 Commentaires

Alfred Muzette

13.02.2014, 09:58 Heures
Signaler un abus 90 Recommandation 34

Il a raison... qu'est-ce qu'ils ont ces romands à ne pas penser tous systématiquement comme lui ??? franchement !!! quelle idée de ne pas être toujours d'accord avec Blocher ! personnellement depuis que je téléphone à CB tous les matins pour savoir quoi faire de mes journées, ma vie est beaucoup plus agréable !!! Répondre


JeanPaul Costantini

13.02.2014, 10:04 Heures
Signaler un abus 82 Recommandation 40

Si avoir une conscience nationale c'est ressembler au milliardaire imbu de sa supériorité et à son sous-fiffre Tony, on pourrait même dire que je n'en ai pas. Partager ce pays, qui est autant le mien que celui des udécés, avec des personnages aussi obtus m'indispose vraiment et il est vrai que je ne fais pas partie des buveurs de bière-yodler-joueurs de cor-fanas du yass. vous avez dit Heimat ?? Répondre



Sondage

Les films de super-héros...





Sondage

Faut-ils encore améliorer l'accès des handicapés aux lieux publics?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce
  • Les reportages vidéo du Matin

    Les reportages vidéo du "Matin"

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne