ACCUEIL 28.5.2016 Mis à jour à 03h28

Moutier bannit les téléphones portables des salles de classe

Violences à l'école

Afin de prévenir les phénomènes de harcèlement et de violence liés à une utilisation abusive, les élèves des écoles enfantines et primaires de Moutier (BE) doivent dorénavant remettre leurs téléphones portables avant d'entrer en classe.

Mis à jour le 16.02.2015 19 Commentaires

Image: DR / PHOTO D'ILLUSTRATION

Partager & Commenter

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Depuis lundi matin, les élèves des écoles enfantines et primaires de Moutier (BE) doivent remettre leurs téléphones portables avant d'entrer dans les classes. Cette mesure doit permettre de prévenir les phénomènes de harcèlement et de violence liés à une utilisation abusive des portables.

«Les élèves déposent leurs téléphones portables dans une boîte et les reprennent à midi», a expliqué le directeur des écoles primaires et enfantines Laurent Muehlethaler. Le même scénario se reproduit l'après-midi. Les appareils sont à chaque fois rendus à la fin des cours. Ils restent confisqués durant la récréation.

Enseignant filmé

Cette mesure ne répond pas à un événement en particulier, mais à une multiplication d'utilisations inappropriées, a souligné le directeur des écoles de la cité prévôtoise. Un enseignant a par exemple été filmé à son insu par des élèves pendant des cours et des problèmes ont été signalés dans les vestiaires et dans les douches.

Le nombre de cas de bagarres filmées est aussi en recrudescence. Le «happy slapping» consiste à filmer avec son téléphone portable l'agression physique d'une personne puis à le diffuser. La violence n'est pas en augmentation, mais elle est désormais plus visible et elle circule plus rapidement grâce aux nouveaux moyens de communication.

Quelque 680 élèves concernés

La saisie des téléphones portables concerne trois collèges primaires et les écoles enfantines, soit 680 écoliers, a précisé Laurent Muehlethaler. Cette démarche a reçu le soutien du Conseil des parents, de la commission scolaire et du corps enseignant. Elle s'inscrit dans un contexte plus large de mesures de sensibilisation avec le concours de l'infirmière scolaire et de la police. (ats/nxp)

Créé: 16.02.2015, 11h09

19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

19 Commentaires

Cyrille Eg

16.02.2015, 12:29 Heures

Ha, parce que les enfants de l'école enfantine ont déjà leurs portables?!? Hé ben, ça promet. Répondre


Aurelien Parabellum

16.02.2015, 12:41 Heures

un portable à l'école enfantine, mais c'est quoi ces "parents"? Et bien sur il faut un ifaune ou autre haut de gamme et après ce seront les mêmes parents qui chouineront à longueur d'année que "la vie est dure, ils n'arrivent pas finir le mois"... Répondre



Sondage

Former les pêcheurs amateurs pour tuer proprement les poissons, est-ce une bonne idée?




Les salaires à plus d'un million des grands patrons sont-ils justifiés?

Oui, ils font aussi gagner des millions

 
21.0%

Non, c'est hors de proportion

 
76.1%

Je n'ai pas d'avis sur la question

 
2.9%

2713 votes au total

Sondage

Irez-vous voir les films primés au dernier Festival de Cannes?