Samedi 1 octobre 2016 | Dernière mise à jour 22:28

Gestion de fortune Philipp Hildebrand travaillera pour BlackRock

L'ancien président de la Banque nationale suisse entrera au sein de la direction du premier gestionnaire de fortune au monde, l'américain BlackRock, annonce le Financial Times.

Basé à Londres, Philipp Hildebrand s'occupera des gros clients d'Europe, du Proche-Orient, d'Afrique et d'Asie.

Basé à Londres, Philipp Hildebrand s'occupera des gros clients d'Europe, du Proche-Orient, d'Afrique et d'Asie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Lucernois, bientôt 49 ans, prendra la casquette de numéro deux du conseil d’administration où il rapportera directement au président et directeur général du groupe Laurence Fink. L’information révélée dans l’édition de mercredi du Financial Times a été confirmée par BlackRock.

Philipp Hildebrand, dont les qualités et l’expérience sont très largement reconnues dans les milieux internationaux de la banque et de la finance, sera basé à Londres. Il s’occupera à partir de la capitale du Royaume-Uni de gros clients établis en Europe, au Proche-Orient, en Afrique et dans la région Asie/Pacifique.

Qualités louées

«Peu de gestionnaires jouissent d’autant de considération pour leurs compétences, leur jugement et leur intégrité», a déclaré au sujet de l’ancien président de la BNS Laurence Fink, cité par le quotidien britannique.

Ancien gestionnaire de fonds alternatifs (hedge funds), Philipp Hildebrand a dû démissionner le 9 janvier de la tête de la BNS, suite aux révélations concernant les opérations sur devises effectuées par son épouse. Des transactions survenues dans le contexte de l’instauration d’un cours plancher de l’euro contre le franc.

Un audit a par la suite conclu que Philipp Hildebrand n’avait pas contrevenu au règlement en vigueur au sein de l’institut d’émission monétaire. L’ancien président de la BNS a ensuite rejoint l’Université d’Oxford, au Royaume-Uni, comme collaborateur émérite senior («Senior Visiting Fellow»).

Un géant de la branche

BlackRock constitue pour sa part un géant dans le domaine de la gestion d’actifs. Le groupe américain a dégagé au premier trimestre 2012 un bénéfice net en légère hausse sur un an à 572 millions de dollars, pour un chiffre d’affaires de 2,2 milliards (+1%).

Le gestionnaire de fortune a par ailleurs continué au cours du trimestre à attirer de nouveaux investisseurs. Le montant des actifs sous gestion, baromètre de son attrait, a augmenté de 5%, à 3684 milliards de dollars (3541 milliards de francs au cours actuel) par rapport à la fin de l’exercice précédent.

Pour l’essentiel, la progression s’expliquait par la hausse des marchés boursiers. Un montant de 25,7 milliards de dollars correspondait toutefois aux nouveaux fonds collectés, selon BlackRock. (ats/nxp)

(Créé: 13.06.2012, 06h55)

Sondage

Faut-il introduire la préférence indigène lors des embauches?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.