Mercredi 28 septembre 2016 | Dernière mise à jour 08:42

Votation du 9 février Plainte déposée contre 14 élus UDC

Un politicien soleurois va déposer plainte pour discrimination raciale contre des membres du comité d'Egerkingen, tel que Oskar Freysinger. Motif: les affiches de la votation «Contre l'immigration de masse» montrant une femme voilée.

Parmi les élus visés par la plainte figurent notamment le conseiller d'Etat valaisan Oskar Freysinger.

Parmi les élus visés par la plainte figurent notamment le conseiller d'Etat valaisan Oskar Freysinger. Image: Keystone

L'affiche controversée

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Matthias Bertschinger en a assez: ce politicien membre des Verts suisses et ex-conseiller communal de Nunningen (SO), a décidé de porter plainte contre 14 politiciens UDC et deux de l'Union démocratique fédérale (UDF), tous membres du comité d'Egerkingen. Un comité, émanation de l'aile dure de l'UDC, qui est à l'origine de la votation contre la construction de minarets et qui a soutenu récemment l’initiative de l’UDC contre l’immigration massive, soumise au peuple le 9 février.

En cause: l'affiche du comité en vue des votations. «Bientôt 1 million de musulmans? Par conséquent: stop à l’immigration de masse», peut-on y lire. Le texte est illustré par une courbe en hausse exponentielle et une silhouette en burqa. Il a également été signé par la Lega tessinoise et le MCG genevois.

Parmi les élus visés figurent notamment le conseiller d'Etat valaisan Oskar Freysinger, la conseillère nationale zurichoise Natalie Rickli ou encore l'ancien conseiller national zurichois Ulrich Schlüer.

Discrimination

Pour Matthias Bertschinger, «cette affiche dépasse non seulement les limites du bon goût, mais constitue aussi une discrimination raciale», selon le texte de la plainte que s'est procuré le Blick et qui doit être déposé ce mardi. «On suggère dans cette affiche que les musulmans sont un danger pour la Suisse. Ceux-ci sont donc stigmatisés et blessés dans leur dignité», a-t-il estimé.

Le politicien vert a motivé son action: «Je veux qu'il y ait un signe fort contre ce style de campagne qu'affectionne l'UDC», a-t-il expliqué. «Cette attaque ouvertement raciste sous couvert de s'attaquer à un problème réel, est intolérable. J'espère que d'autres Suisses agiront de même. »

Matthias Bertschinger espère aussi lancer un débat de société avec sa plainte: «Nous devons nous demander si cette forme de la politique de notre démocratie est digne. Je souhaite que l'on pose des limites à ces excès racistes. »

(nxp)

(Créé: 04.02.2014, 11h01)

Sondage

Le canton de Vaud a-t-il raison d'interdire la mendicité sur son territoire?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.