Samedi 1 octobre 2016 | Dernière mise à jour 08:49

Conseil fédéral Pression des Etats pour un transfert route-rail

Le transfert du trafic lourd à travers les Alpes sur le rail est urgent. Deux jours après le National, la Chambre des cantons a remis la compresse en exigeant du Conseil fédéral qu’il explore toutes les pistes en ce sens.

L’objectif était de limiter le nombre de camions en transit alpin à 650’000 en 2018.

L’objectif était de limiter le nombre de camions en transit alpin à 650’000 en 2018. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les sénateurs ont adopté une motion quasi-identique au texte adopté mardi par l’autre chambre. Cette insistance du Parlement est une réponse au constat d’échec de la mise en oeuvre de l’article constitutionnel sur la protection des Alpes.

L’objectif était de limiter le nombre de camions en transit alpin à 650’000 en 2018. Or l’an dernier, environ 1,25 million de poids lourds ont été dénombrés au lieu du million visé dans la loi. «Il s’agit de donner au Conseil fédéral un signal politique fort pour que la volonté du peuple de 1994 soit respectée», a déclaré Claude Hêche (PS/JU) au nom de la commission.

S’adapter à la réalité

La ministre des transports Doris Leuthard a cependant rappelé que même si l’ouverture du tunnel de base du Gothard et de celui du Ceneri ne permettrait pas d’atteindre les 650’000 camions, les mesures prises ont quand même permis de diminuer le trafic lourd d’une manière notable. Selon elle, il faut adapter l’objectif quantitatif sans renoncer au but.

Mais la plupart des sénateurs n’ont pas voulu d’une telle résignation. Ils estiment qu’il faut mettre des moyens supplémentaires en oeuvre pour parvenir à respecter la Constitution. Seuls quelques parlementaires bourgeois se sont irrités des milliards dépensés pour finalement rater le but.

La motion adoptée énumère toute une série de pistes comme la réalisation d’un corridor de 4 mètres de hauteur d’angle sur l’axe du Gothard, le financement d’installations de transbordement en Italie ou la possibilité d’augmenter la redevance du trafic poids lourd pour financer ces infrastructures. Le texte inclut aussi des négociations avec l’UE pour une meilleure concertation dans ce domaine.

Lien avec le tunnel routier

La Chambre des cantons a toutefois posé de justesse une exigence supplémentaire au Conseil fédéral: examiner comment concilier les investissements visant à basculer le trafic lourd sur le rail avec la réfection du tunnel routier du Gothard. Cette question est d’autant plus épineuse depuis l’éboulement de Gurtnellen, révélant la vulnérabilité de l’axe nord-sud pour les marchandises. Mais pour le gouvernement, il n’est pas question de mélanger les deux sujets.

Quant aux négociations avec l’UE sur une éventuelle bourse de transit, «il est illusoire de s’imaginer pouvoir aboutir d’ici 2013», a critiqué en vain Doris Leuthard. Si cette idée est acquise au niveau des régions alpines voisines, elle n’est pas partagée par les gouvernements, a-t-elle fait valoir.

Le texte issu de la commission des transports du Conseil des Etats est transmis au National. Dans la foulée, les sénateurs ont adopté un postulat demandant au gouvernement d’étudier comment mettre fin aux inégalités de traitement entre les différentes catégories de transport de marchandises. (ats/nxp)

(Créé: 14.06.2012, 11h59)

Sondage

Faut-il introduire la préférence indigène lors des embauches?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.