Mardi 27 septembre 2016 | Dernière mise à jour 02:37

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

20 Commentaires

C'est Freysinger, le corporatiste nationaliste chevelu qui doit être déçu, il se berçait de l'illusion qu'un libraire pourrait un jour conseiller un de ses "ouvrages" à un client ingénu.


Pour les petits libraires, qu'ils demandent que le livre soit leur exclusivités, et non pas les grandes surfaces, et cela démontre au moins une partie que les Suisse en ont marre de payer plus. Que les libraires partent en guerre, ont les soutiendra.


L'exclusivité c'est l'importateur diffuseur qui l'a et qui en abuse en revendant au libraire à des prix excessifs. Migros et Coop n'y échappent pas. C'est pour cette raison que le prix de vente des livres ne varient pas beaucoup selon le point de vente. Une enquête sur 8 best-sellers pour un montant de Fr 77 en décembre entre payot/ex-libris/yeux-fertiles montrait un écart de Fr. 1.40

Signaler un abus

C'est évident que si on n'achète que du Danielle Steel au rayon "librairie" de Migros ou Coop pour 4 francs 6 sous, alors que ce même livre s'achète beaucoup plus cher en librairie, on ne se préoccupe effectivement pas du prix unique du livre...Mais Coop ou Migros auront bien de la peine à vous fournir des conseils si, par hasard, vous cherchez autre chose qu'ils n'auront jamais en rayon!!!

Signaler un abus

Et il est tout aussi évident que les petits libraires sont suffisamment en position de force pour réclamer l'exclusivité pour tel ou tel ouvrage!!!!! Que absurdité "pas Encore"!

Signaler un abus

Je vais acheter et je commande en France, alors....


(sute) vont tranquillement acheter ou commander à moindre frais leur livre à la Fnac ou sur internet à moindre frais et sans scrupule....

Signaler un abus

Laquelle France a un prix unique du livre... Merci pour nos petits libraires qui ne survivront pas, voir récemment les innombrables petites librairies qui ont déjà mis la clé sous la porte, dont l'excellente librairie "Les yeux fertiles" à Lausanne!Des libraires que je connais m'ont raconté que des gens viennent se faire conseiller dans de "vraies" librairies. Une fois le renseignement obtenu

1 Recommandation 0 Signaler un abus

merci les alémaniques....se faire dicter des lois de la part de ça, cela n'est pas normal


vous préférez que ce soit les distributeurs qui vous dictent leur loi, des prix surfaits! Les suisses alémaniques (ça????), sont plus pragmatiques et clairvoyants que certains welches.

Signaler un abus

Merci a nos amis suisse alémaniques, grâce a eux, les gens de revenus modeste pourront se remettre a lire


Ya ka, ton propos est simplement ridicule. Toute personne censée peut commander ses livres sur internet. Amazon propose une fiche précise, des avis de lecteurs pour les différents ouvrages. De plus, il existe de nombreux sites qui conseillent les lecteurs, ou des pages cuturelles dans la presse. Bref, le conseil le lecteur peut très bien aller le chercher tout seul.

Signaler un abus

Oui, des romans de gare...Et ça c'est pas nouveau. Le truc c'est qu'il y a des gens pas plus friqué mais qui s'intéressent à autre chose que ce genre d'ouvrage et qui ont besoins de libraires pour se faire conseiller sur certains ouvrages... Vous avez signé la mort des libraires spécialisés, c'est tout... Et un appauvrissement de la culture!

Signaler un abus

Ouf, le livre ne va pas devenir un produit de luxe.


Et voilà, le dictat des cantons primitifs ! On aurait peut-être du leur dire que les livres à colorier étaient aussi concernés.Je n'aimerais pas être petit bibliothécaire... Mais il y a pire : Je pourrais être suisse-allemand.


pauvre, pauvre de vous Mister Boss ! Quelle mentalité ! Pour vous éclairer sachez que la politique du prix du livre en Suisse alémanqiue n'est en rien comparable à celle de la Suisse romande !. La différence entre Suisse et Allemagne est proche de 0% (selon variations du taux de change).Mais...êtes-vous capable de comprendre ? J'ai des doutes !

5 Recommandation 0 Signaler un abus

Il reste aux importateurs de baisser enfin le prix des livres en Suisse, sans toucher à la marge des libraires. Les intermédiaires se sucrent tellement qu'il y a une solution à cela. J'achète beaucoup de livres, et la majorité en Suisse (et pas dans les grandes surfaces) et je suis heureux du résultat, car chaque fois que j'achète des livres ici, j'ai l'impression d'être un pigeon...


Au bout de la chaîne, il y a les renvendeurs, donc les libraires qui conseillent sur tout, ou la Migros qui ne vend que des best-sellers à un prix défiant toute concurrence. Les vrais libraires ne peuvent donc pas régater vu qu'ils ne peuvent survivre eux, qu'avec ces best-sellers que les gens vont acheter à la Migros. Donc tanpis pour les professionnels qui vendent autre chose que les best-seller

Signaler un abus

Mais enfin... vous ne relayez que l'avis de ce de Nantermod qui n'a pas compris que cette fameuse concurrence qu'il prône ne peut avoir lieu qu'au niveau des revendeurs eux-même, qu'ils soient libraire ou Migros...Avant ça, il ne peut y avoir aucune concurrence! Quand un éditeur décide d'éditer un auteur, il n'y a qu'UN éditeur et UN diffuseur qui édite et diffuse ce livre...

1 Recommandation 0 Signaler un abus

ouf...



Retour à l'article
Publicité